BFM Business

Tati mise sur le "discount de qualité"

Tati veut proposer ses articles à bas prix dans un univers attrayant pour le consommateur.

Tati veut proposer ses articles à bas prix dans un univers attrayant pour le consommateur. - -

La célèbre enseigne à carreaux rose et blanc ouvre, ce 28 août, un magasin d’un nouveau genre dans le centre commercial de Belle épine, en région parisienne. Sur 4.000 carrés, Tati veut proposer un espace digne des grands magasins tout en maintenant sa politique d’articles discount.

Tati mise sur le discount présenté dans un endroit chic. L’enseigne inaugure ce 28 août, dans le centre commercial Belle épine de Thiais, en banlieue parisienne, un magasin qui illustre sa nouvelle stratégie. Les 4.000 carrés de surface de vente n’ont plus rien à voir avec le mythique magasin du boulevard Barbès. Fini les bacs où les articles s’entassent et où les clientes se pressent pour chercher la bonne affaire.

A Thiais, Tati a conçu des mini-boutiques dans l’esprit des grands magasins du boulevard Haussmann. Elles servent d’écrins aux univers qui ont fait le succès de l’enseigne : la mode, le maquillage, les articles d'équipement de la maison, le mariage…

Depuis trois ans déjà, Tati ne se contente plus de proposer des produits issus de destockage, mais est passé à la création grâce à une équipe de stylistes. Désormais, ceux-ci conçoivent 70% des articles présentés en magasins.

Car pour Tati, le seul esprit low cost ne suffit plus. "Notre modèle a toujours été et restera celui des plus bas prix. Mais aujourd'hui cette promesse ne suffit plus aux consommateurs, qui réclament des produits tendance dans un environnement agréable", a expliqué à l'AFP Emmanuel Deroude, président de Tati.

Doubler le nombre de points de vente d'ici cinq ans

Son objectif est donc de mettre le cap vers "un discount qualitatif". Le magasin de Thiais n’est qu’un exemple de cette nouvelle orientation. L’enseigne a déjà procédé à la rénovation d’une partie de ses magasins existants : 46 des 129 boutiques du groupe ont déjà été transformées. Et il a d’ores et déjà programmé l'ouverture de 6 nouveaux espaces en 2014. Son objectif est d’atteindre les 250 magasins, soit le double de l’heure actuelle, d’ici cinq ans.

Une belle ambition pour une marque qui a failli disparaître. Crée en 1948, Tati a enchaîné pendant près de 20 ans les pertes, au point de déposer le bilan en 2004. A cette date, elle a été rachetée par Vetura, une filiale du groupe Eram.

Tati a renoué avec les bénéfices en 2011, en réalisant un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros. Et en 2012, les ventes ont encore progressé d’environ 10% en 2012.

Coralie Cathelinais