BFM Business

Tarifs bancaires: l'association CLCV incite les clients à faire jouer la concurrence

Le coût d’un panier identique d’opérations bancaires peut être facturé jusqu’à 2.5 fois plus cher, d'une banque à l'autre, selon l'étude annuelle de la CLCV, publiée ce lundi.

Le coût d’un panier identique d’opérations bancaires peut être facturé jusqu’à 2.5 fois plus cher, d'une banque à l'autre, selon l'étude annuelle de la CLCV, publiée ce lundi. - Denis Charlet-AFP

Devant les "écarts considérables" des tarifs bancaires 2020, l'association de défense des consommateurs CLCV appelle à faire jouer la concurrence dans son comparatif annuel publié, ce lundi, sur les offres de 127 banques.

"Faire jouer la concurrence peut donc aboutir à de véritables économies" préconise l'association de consommateurs CLCV qui a passé au crible, dans son étude annuelle, les tarifs en vigueur au 1er février 2020 de 127 banques en métropole et en outremer en les appliquant à trois types de profils de consommateurs. Elle distingue le "petit" client bancaire utilisant peu de services, le "consommateur moyen" soit un couple avec un compte joint utilisateur standard de services bancaires et enfin le "gros consommateur" ou un couple recourant souvent à des services bancaires haut de gamme.

L'association a alors procédé à une comparaison entre les tarifs de services bancaires payés "à la carte", de manière unitaire, et ceux regroupés dans une offre de "package" pour un prix forfaitaire, pour retenir à l'issue du test l'option la moins chère.

Un panier identique d'opérations variant de 1 à 2,5

Le coût d’un panier identique d’opérations peut être facturé jusqu’à 2,5 fois plus cher. Face à ces écarts de prix considérables entre les banques, "il est important que le consommateur compare les offres et fasse jouer la concurrence", estime l'association de consommateurs.

Dans le détail, pour le "petit" client bancaire, l'avantage va clairement aux services bancaires à la carte car le package ne l'avantagera que dans 12 établissements bancaires traditionnels sur les 101 proposant cette formule en métropole, indique CLCV dans son étude.

Facture moyenne: 65,64 euros l'an pour un petit client

La facture annuelle moyenne en retenant la formule la moins chère entre paiement "à la carte" ou avec un package dans chaque banque métropolitaine de notre panel pour le profil petit client est de 65,64 euros, pour un client moyen 145,54 euros et pour un gros consommateur de services bancaires elle s’élève à 210,46 euros.

Le package "sera avantageux financièrement dans 51,5% (des établissements, NDLR) pour notre +consommateur moyen+ et dans 55,4% pour notre gros consommateur de services", poursuit l'association qui conseille aux consommateurs de répertorier les services bancaires qu'ils utilisent pour déterminer leur profil et la solution la plus avantageuse.

Hausse de tarifs à la Banque Postale et la Société Générale

En métropole, selon les profils, "les consommateurs paieront leur panier de services plus cher qu'en 2019" dans 32 à 44% des banques du panel étudié. Et l'association de constater que "les clients de la Banque Postale et de la Société Générale subissent une augmentation sur plusieurs (des) profils".

Même tendance à la hausse sur certains services, comme la carte à débit immédiat, les frais de tenue de compte ou des opérations occasionnelles comme le virement occasionnel en agence, le chèque de banque, l'opposition sur chèque ou le transfert de plan épargne logement.

Quant aux frais pour incidents, désormais plafonnés pour la clientèle fragile, "quelques banques sont allées au-delà des engagements pris sur les plafonnements", souligne l'association qui publie les résultats détaillés de son étude sur son site.

Frédéric Bergé avec AFP