BFM Business

Sephora devra fermer son magasin des Champs-Elysées la nuit

Sephora n'a plus le droit d'ouvrir son magasin jusqu'à minuit.

Sephora n'a plus le droit d'ouvrir son magasin jusqu'à minuit. - -

Le magasin phare de l'enseigne de parfumerie devra fermer ses portes à 21 heures, selon la décision de la Cour d'appel de Paris rendue ce 23 septembre. Sephora a aussitôt annoncé qu'elle allait se pourvoir en cassation.

Les noctambules vont devoir prendre l'habitude : le magasin Sephora des Champs-Elysées va baisser le rideau plus tôt.

La Cour d'appel de Paris a décidé que l'enseigne devra fermer ses portes dès 21 heures, contre minuit en semaine et 1 heure du matin le vendredi et le samedi. Séphora a une semaine pour se conformer à cette décision, sous peine d'une astreinte de 80.000 euros par infraction.

Cette décision de justice a été prise après la plainte déposée par Clic-P, l'intersyndicale du commerce de Paris, qui entend lutter contre le développement du travail de nuit parmi les grandes enseignes. Pour elle, ces ouvertures tardives quotidiennes sont contraires à la législation qui prévoit que le travail de nuit (qui s'applique sur le créneau 21heures-minuit) doit rester "exceptionnel" et "motivé par la nécessité de maintenir la continuité de l'activité économique".

En décembre déjà, l'intersyndicale avait tenté de faire valoir ces arguments devant le tribunal de grande instance de Paris, mais elle avait été débouté de sa demande.

Cinquante employés volontaires

Le parfumeur du groupe LVMH ne l'entend pas de cette oreille. La direction stipule que les salariés, au total une cinquantaine, sont volontaires pour ce travail nocturne. Et en guise de preuve, il indique que les candidatures sont plus nombreuses que les postes à pourvoir.

Les salariés sont motivés par les compensations accordées à ces horaires nocturnes. Ainsi, ils percoivent des majorations de l'ordre de 50% de leur salaire et de 100% de leur repos compensateur.

Le distributeur de parfums fait jouer le cordre sensible du chômage en expliquant qu'il va "étudier rapidement les conséquences de cette décision pour l'emploi".

Pour Séphora, l'enjeu est gros : ce magasin accueille 6 millions de visiteurs par an et il réalise 20% de ses ventes en soirée. L'enseigne a aussitôt annoncé qu'elle allait se pourvoir en cassation.

L'enseigne de parfumerie n'est pas la seule à être dans le viseur de Clic-P. Monoprix, Apple et Uniqlo ont déjà été condamnés à fermer leurs magasins dès 21 heures. Abercrombie&Fitch, Marionnaud seraient aussi dans le collimateur de l'intersyndicale.

Coralie Cathelinais