BFM Business

Ryanair va ouvrir 35 nouvelles liaisons dans l'Hexagone et fait trembler Air France

Ryanair

Ryanair - Pau Barrena - AFP

La compagnie irlandaise va fortement accroître sa présence dans l'Hexagone l'été prochain alors que Transavia, la filiale low-cost d'Air France, tente de se développer.

Ryanair accélère en France. La compagnie low-cost irlandaise qui comptait un peu moins de 200 liaisons en France vient d'annoncer qu'elle comptait en ouvrir 35 de plus à partir de l'été 2020, soit une hausse de 9% de son offre. Il s'agira de huit lignes régulières ainsi que 27 lignes saisonnières (de fin mars à fin octobre). 

Ces nouvelles liaisons seront essentiellement au départ des grands aéroports de province à destination de villes européennes et d'Afrique du nord. Les huit nouvelles lignes relieront les bases suivantes:

-Bordeaux-Mérignac à Agadir (Macroc) et Thessalonique (Grèce), 

-Marseille à Alghero (Sardaigne), La Canée (Crète) et Dublin (Irlande),

-Toulouse-Blagnac à Athènes (Grèce) et Palma (Espagne)

-Nantes-Atlantique à Charleroi (Belgique). 

Ryanair sera au total présent dans 28 aéroports en France avec 233 liaisons pour un potentiel de 12,7 millions de passagers, assure la compagnie. 

Transavia décolle lentement

Un coup dur pour Transavia la compagnie low-cost d'Air France. La filiale qui a longtemps été limitée dans son développement à cause d'accords avec les pilotes (elle ne pouvait pas faire voler plus de 40 avions avant cette année) peut enfin se développer sans restriction. Mais sa progression est bien plus modeste que celle de sa rivale irlandaise. Elle ne va lancer que quatre nouvelles liaisons à l'été 2020 en France contre 33 pour sa rivale. Elle comptera alors 75 destinations moyen-courrier au départ de la France, soit trois fois moins que Ryanair.

Les accords antérieurs ont fait prendre du retard à la compagnie low-cost française qui pâtit d'une pénurie de pilotes instructeurs pour les Boeing 737 qu'elle exploite. Mais Transavia prévoit tout de même une croissance du nombre d'avions exploités l'été prochain par rapport aux 38 de l'été 2019. 

Une autre filiale d'Air France risque aussi de souffrir de cette offensive de Ryanair. Il s'agit de la low-cost régionale HOP qui assure les vols intérieurs. Dans les 27 lignes saisonnières de Ryanair de l'été prochain on compte une majorité de liaisons intérieures: Marseille-Strasbourg, Toulouse-Marseille, Brest-Toulouse, Strasbourg-Bordeaux, Lille-Bordeaux etc.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco