BFM Business

Quiksilver lâche la vague américaine pour mieux surfer en Europe

Le titre a plongé de 71% dans les transactions après la clôture à Wall Street.

Le titre a plongé de 71% dans les transactions après la clôture à Wall Street. - Site Quiksilver

Le groupe d’équipements de surf, skate et snowboard a décidé de déposer le bilan aux Etats-Unis. Les filiales européennes et d'Asie-Pacifique, dont l’activité reste "soutenue", sont épargnées par ces mesures.

La mode du surf ne ferait plus recette, en tous les cas pour Quiksilver et aux Etats-Unis. La marque emblématique d’équipements pour surfeurs, skaters et snowboarders a décidé de fermer ses filiales américaines, qui ne font plus face à la concurrence. Les filiales européennes et d’Asie Pacifique sont épargnées par ces mesures. Selon le groupe californien, leur activité reste soutenue.

Les grandes enseignes, comme H&M, se sont engouffrées dans la mode du surf et ont réussi à capter une grosse partie de la clientèle. Selon Reuters, le dépôt de bilan portait sur plus de 100 millions de dollars d'actifs cotés et sur un passif dépassant 500 millions de dollars.

Une valorisation en chute de 80%

Quiksilver a demandé au tribunal d'autoriser des affiliés de la société de capital investissement Oaktree Capital Management et de Bank of America à apporter un financement de 175 millions de dollars. Le titre plongeait de 71% dans les transactions après la clôture à Wall Street. Elle a perdu près de 80% de sa valeur cette année. Quiksilver avait une capitalisation de 78,14 millions au cours de clôture de mardi.

Créé en 1969 en Australie, cette marque a inventé le short de surf avant de développer des lignes de vêtements et d’accessoires pour les sports de glisse. Elle s’est installée en Californie dès 1976.

En 2005, le groupe a fait l’acquisition des marques de Rossignol et devient leader mondial. Le siège européen du groupe est basé dans le Pays Basque à Saint-Jean de Luz (64). La direction général du groupe a été confié en mars 2015 à Pierre Agnes, un Français qui travaille pour le groupe californien depuis 27 ans.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco