BFM Business

Que Choisir sort son comparateur en ligne de mutuelles santé

Pour UFC-Que Choisir, les consommateurs se retrouvent perdus au milieu des 600 organismes complémentaires santé qui se partagent le marché

Pour UFC-Que Choisir, les consommateurs se retrouvent perdus au milieu des 600 organismes complémentaires santé qui se partagent le marché - François Nascimbeni-AFP

L'association de consommateurs met en ligne un comparateur de contrats de complémentaire santé, en vantant son indépendance vis des assureurs. Utile en période de résiliation annuelle...

Comment s'y retrouver parmi les 600 complémentaires santé qui se disputent le marché. UFC-Que Choisir lance opportunément, ce 6 octobre, un comparateur sur internet de tarifs et de prestations.

L'association profite à la fois de la généralisation de la complémentaire santé d'entreprise au 1er janvier 2016 et de la période de résiliation annuelle pour les contrats individuels.

Elle justifie le guidage du choix du consommateur par la jungle tarifaire qui règne sur ce marché, pour des garanties comparables. Ainsi, entre deux offres basiques pour un couple de seniors, les tarifs peuvent varier de 930 euros à 1242 euros, soit jusqu’à 25% d’économies.

L'association de consommateurs revendique la comparaison de 72 mutuelles santé. Un nombre qu'elle estime bien supérieur à celui des autres comparateurs, en raison de son indépendance présumée vis à vis des assureurs.

Les partenariats des comparateurs avec les assureurs en question

"Les comparateurs classiques ne sont en mesure de présenter qu’une partie infime du marché - 22 organismes complémentaires pour Les furets, 17 pour Assurland, et même 14 seulement pour Le lynx - en raison des partenariats avec les assureurs" n'hésite pas à dénoncer l'association.

"Les comparateurs traditionnels sont rémunérés lors de la mise en relation d'un usager avec une complémentaire santé, quand ils ne sont pas directement des filiales d'assureurs", relève, par ailleurs, l'UFC.

Dans un souci de simplification, l'association évite toute questionnaire fastidieux en ligne. A partir de quatre profils (étudiant, célibataire actif, couple avec deux enfants et couple senior), le consommateur renseigne ses besoins en soins dentaires et en optique (modérés ou importants) avant d'obtenir un tableau comparatif des tarifs selon 5 niveaux (de "mauvais" à "très bon").

Outre les tarifs, le site web note le niveau de remboursements pour cinq grands postes de dépenses (hôpital, médicaments, médecine de ville, optique, dentaire).

Le rapport qualité-prix de la couverture globale est également évalué de même que les offres en cas d'aggravation de l'état de santé de l'assuré ou de ses ayant-droits. 

Frédéric Bergé