BFM Business

Pourquoi seuls 40 Quick deviendront des Burger King avant la fin 2016

Le premier Burger King ex-Quick devrait ouvrir ses portes en juillet à Paris. Il faudra ensuite 4 ans pour transformer l'ensemble du réseau.

Le premier Burger King ex-Quick devrait ouvrir ses portes en juillet à Paris. Il faudra ensuite 4 ans pour transformer l'ensemble du réseau. - BFM Business

"Trois mois après avoir repris Quick, le Groupe Bertrand qui exploite les restaurants Burger King en France avance à pas comptés dans le passage d'une enseigne à l'autre du deuxième réseau français de fast-food après McDo. La mutation s'annonce longue et coûteuse."

Les fans français de Whooper devront encore un peu patienter. Alors que Groupe Bertrand, l'exploitant des restaurants Burger King, est officiellement propriétaire du réseau français Quick depuis trois mois, la transformation des restaurants risque de prendre du temps. Selon Le Figaro, le changement d'enseigne ne se fera pas avant le mois de juillet prochain. Le premier fast-food transformé sera à Paris. Dans la foulée, Burger King souhaite effectuer une quarantaine de transferts d'ici la fin 2016.

Mais pour cela, il faudra convaincre les actuels franchisés Quick. C'est le but d'une réunion qui se tient ce vendredi 1er avril avec 90 franchisés. C'est Jérôme Tafani, l'actuel patron de Quick Group, ancien de chez McDo et de Chipotle qui devra faire passer la pilule. Car le changement d'enseigne sera long et coûteux. Selon Le Figaro, il faut compter de quatre à six semaines de travaux et un investissement de 500.000 euros. Une somme très importante. Près d'un quart d'une année de chiffre d'affaires d'un restaurant Quick moyen estimé à 2,2 millions d'euros. Mais Burger King assure que les franchisés rentreront vite dans leurs frais. Si l'on en croit les chiffres de l'enseigne américaine, un restaurant Burger King réaliserait 4,7 millions d'euros de chiffre d'affaires par an. Un niveau bien supérieur à celui des Quick et même des McDonald's (3,3 millions).

Faire vivre Quick et Burger King

Sauf qu'avec l'accroissement du parc, le chiffre d'affaires par restaurant risque de décroître. Pour une raison simple: les quelque 40 Burger King actuels ratissent une large zone de chalandise (les clients peuvent faire des kilomètres pour aller déguster leur Whopper). D'autant que les changements d'enseignes ne seront pas les seuls nouveaux Burger King. La chaîne américaine qui compte 49 restaurants devrait en inaugurer 25 à 30 nouveaux par an en plus. Mais malgré tout, l'investissement pourrait être rentabilisé en une année pour un Burger King réalisant 3 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Groupe Bertrand se donne donc 4 ans pour passer la grande majorité des Quick en Burger King (350 sur 397). D'ici là, les deux enseignes vont co-exister et le groupe devra continuer à faire vivre Quick tant en termes d'innovations produits que de communication (70 millions d'euros d'investissements publicitaires en 2014 selon Stratégies) pour ne pas laisser ses franchisés dépérir.

Quick en vente aussi à Belgique

Si les Quick français vont devenir progressivement des Burger King, le sort des restaurants belges n'est toujours pas fixé. Groupe Bertrand qui a racheté l'enseigne vient de mettre en vente les restaurants situés en Belgique. Selon Le Figaro, le groupe de restauration souhaiterait en retirer de 150 à 200 millions d'euros. En Belgique, le berceau historique de la chaîne de restauration, Quick réalise un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros pour un excédent d'exploitation supérieur à 20 millions d'euros.

Frédéric Bianchi