BFM Business

Pourquoi Seb va fabriquer le vélo électrique de Marc Simoncini

Sur BFM Business, Thierry de la Tour d'Artaise, patron du fabricant français d'électroménager Seb, s'est dit "séduit" par l'innovation proposée par le serial entrepreneur.

Seb va fabriquer en France à partir de l'été un vélo électrique haut de gamme conçu par la nouvelle start-up de l'investisseur Marc Simoncini. Une manière de répondre à une demande supérieure aux attentes, explique l'entrepreneur.

"C'est un projet digital. Mais à un moment donné, il faut bien le fabriquer. On s'est retrouvé face à un mur industriel", a expliqué à l'AFP le co-fondateur d'Angell.

Le vélo, vendu près de 2.700 euros, sera assemblé dans l'usine Seb d'Is-sur-Tille (Côte-d'Or), à environ 25 km au nord de Dijon. 

Prise de participation dans Angell

Invité de Good Morning Business ce mercredi, Thierry de la Tour d'Artaise, patron du fabricant français d'électroménager Seb, explique en quoi ce projet l'a séduit. "Il y a un point qui nous réunit. Je pense que Marc Simoncini est réellement un entrepreneur et quelqu'un de très innovant et vous savez que ce sont les deux premières valeurs que le groupe met en avant depuis 163 ans: l'entrepreneuriat et l'innovation. Notre mission depuis toujours, elle est d'embellir et de simplifier la vie quotidienne des consommateurs dans le monde entier".

Ce partenariat se traduira aussi par une prise de participation minoritaire de Seb dans Angell. "Nous sommes d'abord le fabricant (...) et nous sommes rentrés (dans le capital, NDLR) et nous communiquerons une fois que la levée de fonds sera terminée. Nous aurons une participation minoritaire, le but n'est pas d'être majoritaire mais d'accompagner une démarche qui fait que nous allons être actionnaires de cette société. Notre objectif, c'est d'utiliser toutes les compétences pour faire un produit très sophistiqué".

Olivier Chicheportiche avec AFP