BFM Business

Pour vendre plus cher, ciblez les hommes

Les Français sont prêts à payer plus de 400 euros pour un frigo

Les Français sont prêts à payer plus de 400 euros pour un frigo - Zenelyn Martin Rios - Flickr - CC

Selon un récent sondage, les Françaises ne sont pas prêtes à payer aussi cher que leurs concitoyens du sexe opposé des biens d'équipements relativement onéreux comme un canapé ou une télé. Et la différence peut être sensible.

Il faut croire que les hommes sont prêts à mettre sérieusement la main au portefeuille pour leur confort. C'est ce que montre une enquête (*) YouGov France pour Ma Réduc. L'institut de sondage a demandé à 1009 français combien ils seraient prêts à payer pour s'offrir six biens. Et à chaque fois, ou presque, Monsieur compte mettre plus que Madame.

Exception notable: le réfrigérateur. Les femmes sont prêtes à mettre, en moyenne, 448 euros, contre 407 euros pour les hommes (la moyenne globale est de 428 euros). Mais pour tous les autres biens, la gente masculine s'avère moins regardante.

La plus grande différence (26%) se fait sur le canapé, puisque les hommes acceptent de dépenser en moyenne 823 euros pour ce meuble douillet, contre 652 euros pour les femmes (734 euros en moyenne). Le fossé est également important sur le manteau d'hiver, pour lequel le consommateur de sexe masculin est prêt à payer 32 euros de plus (158 euros contre 126 euros, et une moyenne de 142 euros).

Les jeunes dépensent plus pour les smartphones

Il en est de même (21%) pour l'ordinateur portable, avec 527 euros pour ces messieurs, contre 434 euros pour ces dames (et une moyenne tous sexes confondus de 478 euros).

L'écart est un peu plus resserré pour la télévision, pour laquelle ils sont prêts à mettre 18% de plus que les Françaises (494 contre 419 euros, avec une moyenne de 455 euros). Pour le smartphone, la différence est là aussi de 18% (219 euros pour les hommes, 184 euros pour les femmes, 201 euros en moyenne).

Outre les différences par sexe, on constate également que plus le consommateur est âgé, plus il est prêt à payer cher. Rien de bien surprenant. Dans une étude de novembre dernier, l'Insee montrait que le sentiment d'aisance financière avait tendance a progressé avec l'âge, pour atteindre un pic vers 74 ans. 

Janvier pour les vêtements, décembre pour les jouets

Deux exceptions toutefois: l'ordinateur portable et surtout le smartphone, où se sont justement les 18-24 qui sont prêts à dépenser le plus. Là encore ce résultat est logique: l'ordinateur portable est très important pour les étudiants. Et pour ce qui est du smartphone, Franck Lehuédé, chef de projet au Crédoc, expliquait mardi dernier à BFMBusiness.com qu'il a désormais "un rôle de vecteur social pour les jeunes générations".

Par ailleurs, YouGov a également demandé aux Français à quel mois de l'année ils sont le plus susceptibles d'acheter un bien donné afin de trouver le meilleur prix.

Résultat: le consommateur français préfère janvier, période de soldes hivernaux, pour les vêtements, pour les chaussures, l'alimentation, l'électroménager, le produits high-tech et les meubles. Étonnamment, les Français préfèrent décembre pour les jouets et les biens culturels, un mois de forte demande en raison de l'approche des fêtes de fin d'année. Pour le bricolage, ils préfèrent avril, et plus généralement le printemps pour les outils de bricolage. Enfin, en ce qui concerne les voyages et les locations de véhicules, ils choisissent juillet, au début donc des grandes vacances.

(*) Étude YouGov pour Ma Réduc réalisée sur le terrain du 16 au 19 octobre 2015 sur un échantillon de 1.009 personnes

J.M.