BFM Business

Pour la première fois, l'eau s'est mieux vendue que les colas en 2015

L'eau a notamment profité de la météo en 2015

L'eau a notamment profité de la météo en 2015 - Thomas Coex - AFP

Les ventes d'eau ont progressé de 5,4% en valeur l'an passé, selon Les Échos. Les consommateurs préfèrent désormais acheter des boissons moins sucrées, ce qui pénalise les colas.

L'eau minérale fait encore recette. La preuve en est que les ventes d'eau en bouteille ont progressé de 5,4% en valeur l'année dernière. Surtout, "pour la première fois en 2015, les Français ont dépensé plus d'argent pour acheter de l'eau en bouteille que pour s'offrir des colas", explique aux Échos la directrice de la division eau de Danone, Cécile Beliot-Zind.

Ce qui fait que désormais, l'eau représente 21% du marché des boissons sans alcool, selon le quotidien économique qui explique que les "habitudes de consommation sont en plein bouleversement depuis trois ans, sous l'effet d'une préoccupation croissante à l'égard de la santé". Ce qui évidemment pénalise les boissons sucrées à la faveur des marques d'eaux minérales.

Taxes et compétitivité de l'offre

Mais d'autres éléments entrent en ligne de compte. Tout d'abord la taxe sur les boissons sucrées, qui frappait en 2015 les sodas à hauteur de 7,50 euros pour 100 litres, (102,61 euro pour 100 litres pour les boissons dites énergisantes comme le Red Bull). Par ailleurs, comme l'expliquent les spécialistes du cabinet IRI, cités par Les Échos, la météo a clairement joué en faveur de l'eau.

Enfin, il y a la compétitivité de l'offre proposée par les marques. Cristaline se vend trois fois moins cher que Vittel ou Evian, soulignent les experts d'IRI, poussant les autres acteurs à multiplier les promotions. Les innovations jouent également leur rôle. Danone, par exemple en a lancé 42, seulement sur l'année 2015.

J.M.