BFM Business

Plats cuisinés, conserves... E.Leclerc va maintenant vous dire d'où viennent les ingrédients

BFM Business
Le distributeur veut aller plus loin que la réglementation ne l'oblige. Il est en train de modifier les emballages de ses produits transformés vendus sous la Marque Repère pour y indiquer l'origine des ingrédients employés. On y apprend ainsi que pour les raviolis, la viande est française et la tomate espagnole, italienne ou portugaise.

Les consommateurs sont de plus en plus vigilants sur la composition des produits qu'ils mettent dans leur panier. Ils ne cherchent pas uniquement à savoir si le produit contient de l'huile de palme, trop de sel ou des additifs douteux. Ils veulent aussi connaître l'origine de ce qu'ils achètent. Le groupe E.Leclerc a décidé de répondre à leur quête de vérité sur les produits transformés de marque distributeur en indiquant l'origine géographique des ingrédients principaux qui entrent dans leur composition, ainsi que le lieu de fabrication.

L'enseigne va ainsi plus loin que ce qui est exigé par la législation : sur les produits transformés les fabricants sont obligés depuis le 1er janvier 2017 d'indiquer l'’origine géographique de la viande et du lait, la provenance des fruits, légumes et viandes n'étant obligatoire que lorsque le produit est vendu brut.

Des emballages modifiés au fur et à mesure

Depuis le mois dernier, les consommateurs peuvent consulter l'origine des principaux ingrédients mis en œuvre dans les produits fabriqués Marque Repère et Eco+ sur le site du distributeur. Mais pour faciliter la vie des clients, ces mentions vont progressivement être portées directement sur les emballages des articles. Les marques plus premium comme "L'origine du goût", "Nos régions ont du Talent" et "Tradizioni d'Italia" vont intégrer ces informations progressivement au cours de l'année.

Déjà, les consommateurs peuvent découvrir que la purée de carotte et de potiron de Marque Repère est fabriquée à partir de légumes cultivés en France. La pointe de crème fraîche qui y est ajoutée provient elle aussi de lait produit en France.

Les raviolis bolognaises sont confectionnés à partir de viande bovine française, comme le précise le tableau ci-dessous qui figure au dos du produit. Mais l'information perd de son intérêt pour les autres ingrédients en raison de sources d'apprivoisement très variées: les tomates sont cultivées en Espagne, en Italie et au Portugal, le blé qui est utilisé pour fabriquer la pâte peut venir du Canada, de la France de l'Espagne ou d'Italie.

Pour les lentilles préparées en boîte, la légumineuse peut provenir du Canada, de France… ou de Chine. Quant aux pois chiches, les sources d'approvisionnement sont encore plus dispersées, puisqu'ils peuvent être importés d'Argentine, du Canada, d'Espagne, des Etats-Unis, d'Italie, de Russie, d'Ukraine ou bien de France. Le consommateur n'est pas vraiment plus avancé sur ce qu'il achète.

En revanche, la transformation de ces produits est très souvent réalisée dans des usines situées en France. D'ailleurs, la marque profite de cette initiative pour rappeler que quatre produits alimentaires sur cinq de sa marque sont fabriqués ou transformés en France.

Coralie Cathelinais