BFM Business

Peinture, jeux vidéo, carrelage... Les achats qui ont explosé durant le confinement

-

- - Pexels

Selon les données de Banque Casino, les achats de bricolage et de jeux vidéos ont explosé durant le confinement. A la différence des achats de vêtements et évidemment de restauration qui se sont effondrés.

Qu'ont fait les Français de leur argent pendant le confinement? S'ils ont pour la plupart beaucoup moins dépensé et épargné quelque 55 milliards d'euros, certains postes de dépenses ont toutefois augmenté durant la période.

C'est ce que révèlent les données d'achats de Banque Casino qui a 700.000 clients porteurs de cartes bancaires en France. Confinés, les Français ont plébiscité les achats de bricolage. Ainsi la catégorie qui a le plus augmenté durant la période ce sont les peintures, les vernis et les accessoires liés à cette activité. Ces achats ont enregistré une hausse de 185% par rapport à la période de quatre semaines précédent le confinement. 

Toujours dans cette même catégorie du bricolage, les achats de carrelages ont eux aussi fortement augmenté, enregistrant une hausse de 48% sur la période. Si la plupart des enseignes de bricolage avaient fermé leurs portes durant le confinement, certaines ont dès la fin mars proposé un service de retrait en drive sur le site de vente. Avec moins de références (6000 chez Leroy-Merlin par exemple contre 50.000 habituellement) mais suffisamment pour que les Français trouvent de quoi s'occuper durant le confinement.

Moins de paiements sans contact

Et quand ils n'ont pas bricolé, ils ont joué aux jeux vidéo. Casino Banque a ainsi enregistré sur la période des ventes de jeux en hausse de 88%. A l'image de la Nintendo Switch en rupture de stock fin mars sur la plupart des vendeurs en ligne dans la foulée de la sortie du jeu vedette Animal Crossing: New Horizons.

Si certains produits ont profité du confinement, ils restent tout de même des exceptions. L'activité carte bancaire a tout même chuté de 41% au total. La plupart des achats des biens et services ont évidemment chuté sur la période. La restauration logiquement a vu ses achats chuter de 83%, les transports de 88% et les vêtements de 74%. La plus forte concerne le secteur du tourisme. Les achats de séjours et autres billets d'avions sont quasiment inexistants depuis le confinement avec une chute de 92% sur la période selon les données de Banque Casino.

Concernant les modes de paiement, la surprise vient de la baisse du paiement sans contact. Ils représentaient 22% des achats avec carte avant le confinement, leur part est tombé à 18%. "C'est logique, estime Marc Lanvin, le directeur général adjoint de Banque Casino. Il y a eu beaucoup moins d'achat dans les commerces physiques, les Français ont privilégié la vente à distance qui a été en hausse de 14%. Et évidemment on ne peut pas payer sans contact depuis son ordinateur."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco