BFM Business

Pâques: 5 chiffres qui illustrent la passion française pour le chocolat

Les Français raffolent du chocolat

Les Français raffolent du chocolat - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Français sont les sixièmes plus gros consommateurs de chocolat au monde avec plus 300.000 tonnes vendues l'an dernier dont près de 15.000 sur la seule période de Pâques.

C'est l’une des périodes de l’année les plus attendues par les professionnels du secteur. Alors que des millions de Français s’apprêtent à célébrer Pâques, les chocolatiers espèrent comme chaque année voir leur activité bondir. Il faut dire que les consommateurs français raffolent de cet "or noir", au point de faire partie du top 10 des plus grands mangeurs de chocolat du monde.

3 milliards d'euros

C’est le chiffre d’affaires réalisé par le secteur en 2018, selon les chiffres du Syndicat du chocolat publiés par Le Figaro. Au total, 333.029 tonnes de chocolat ont été vendues l’an passé. Un chiffre néanmoins en baisse de 45.821 tonnes par rapport à 2017.

En termes d'activité et d'emploi, la profession de la chocolaterie représente près de 120 entreprises en France dont 90% de PME et 30.000 emplois directs (dont 15.850 en production industrielle).

3,9%

Les fêtes de Pâques ont représenté 3,9% des ventes annuelles de chocolat en 2017, en France. C’est la période la plus lucrative pour les chocolatiers après Noël qui pèse 8,5% des ventes. L’an dernier, 14.748 tonnes de chocolat ont été vendues à Pâques. C’est plus qu’en 2017 (14.500) mais moins qu’en 2015 (15.200).

Sur l'ensemble de l'année, 58% des ventes en volume ont été réalisées en hypermarché où le chocolat est vendu en moyenne 31 euros le kg, soit deux fois moins qu’en boulangerie. 37% des ventes ont également été effectuées en supermarché et 5% en magasin de proximité.

7,3 kg

La consommation moyenne de chocolat en France s’élève à 7,3 kg par an et par habitant. Ce qui fait des Français les sixièmes plus gros consommateurs de chocolat au monde. Les Allemands conservent leur première place avec une consommation moyenne par habitant de 11,1 kg, devant la Suisse (9,7), l’Estonie (8,8) et le Royaume-Uni (8,1).

À Pâques, le panier moyen d’un Français l’an dernier était de 19,31 euros pour un volume de 1,041kg de chocolat.

4542 tonnes

Les Français ont plébiscité le chocolat en moulage en 2018. 4542 tonnes de ce dernier ont été vendues l’an dernier, devant les petits œufs en chocolat (3451 tonnes) et les confiseries à base de chocolat (2825 tonnes).

Il n’empêche que les petits œufs en chocolat ont toujours la cote à l’approche de Pâques, seule période de l’année où ils se vendent plus que les œufs de poule classiques, selon le cabinet Nielsen. En effet, la seule semaine précédant Pâques représente près de 40% des ventes de l’année de petits œufs en chocolat en hyper et supermarchés et 55% en cumulant les deux semaines précédant Pâques.

À noter par ailleurs que 30% de la consommation des Français se porte sur le chocolat noir. Un record alors qu’elle n’est que de 5% en moyenne en Europe. La France présente aussi la particularité de ne pas appliquer les mêmes taux de TVA en fonction du type de chocolat acheté. Le chocolat noir, tout comme les fèves de cacao et le beurre de cacao, est au taux réduit de 5,5%. Exception faite des tablettes fourrées et autres grandes bouchées fourrées au taux normal (20%). Comme le chocolat blanc, le chocolat au lait est lui aussi soumis au taux normal. Mais le "chocolat de ménage au lait", destiné à être fondu pour l'utiliser dans des pâtisseries, que la loi définit comme "composé de 30% minimum de matière sèche de cacao", est à 5,5%.

63%

La France a exporté 63% de sa production de chocolat en 2016. Dans le détail cette année là, les entreprises françaises spécialisées ont fabriqué 552.650 tonnes de chocolat. 378.850 tonnes ont été vendues aux consommateurs français et à l’international tandis que 173.800 tonnes ont été vendues aux professionnels qui utilisent le chocolat comme ingrédient (glaces, biscuits et gâteaux…).

Paul Louis