BFM Business

Oeufs contaminés: la liste des produits concernés bientôt rendue publique

La liste des produits contenant des oeufs contaminés au fipronil sera publiée dans les prochains jours, a assuré au Parisien Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture. S'il juge "probable" que des produits contaminés soient encore en rayon, il rappelle que le risque sanitaire est "très faible".

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a annoncé dans Le Parisien ce mardi que la liste des produits contenant des oeufs contaminés au fipronil sera publiée prochainement. "Dans les prochains jours, au fur et à mesure que des résultats d'analyse seront connus, nous allons rendre public sur le site du ministère le nom de l'ensemble des produits contaminés", précise Stéphane Travert.

Devraient être publiés "les marques, le numéro de lot, leur conditionnement et la date de mise sur le marché". Cela concernera "les lots testés et identifiés comme contaminés au fipronil à des taux supérieurs à la limite autorisée". "Les enseignes qui le souhaitent pourront informer leurs clients par des affichettes en magasin" et "dans certains cas, elles seront tenues de le faire", ajoute le ministre de l'Agriculture.

Risque sanitaire "très faible"

Stéphane Travert juge "probable" que des produits contaminés soient encore en rayons même s'il rappelle "que le risque sanitaire est très faible du fait des teneurs observées et des habitudes alimentaires françaises".

À l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil, un insecticide, par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et dans le Pas-de-Calais. L'utilisation de cet insecticide, couramment employé pour les animaux de compagnie contre les poux, les tiques et les acariens, est interdite sur les animaux destinés à la chaîne alimentaire dans l'Union européenne.

Des oeufs contaminés par le fipronil ont été signalés dans 17 pays européens, l'affaire ayant même atteint Hong Kong. Le ministère français de l'Agriculture a recensé quatorze établissements ayant importé des oeufs ou des produits à base d'oeufs susceptibles de contenir du fipronil.

Deux hommes devant la justice

Deux hommes néerlandais ont comparu ce mardi devant un tribunal local. Les deux hommes, identifiés par les médias néerlandais comme étant Martin van de B., 31 ans, et Mathijs IJ, 24 ans, sont apparus brièvement lors d'une audience fermée au public devant un juge de la ville de Zwolle, dans le centre du pays. "Le juge a décidé qu'il y avait à présent suffisamment de soupçons pour garder les hommes en détention", a déclaré le tribunal de la province d'Overijssel dans un communiqué.

"Le ministère public soupçonne les deux gérants d'une société de désinfection d'avoir utilisé le fipronil dans les fermes avicoles des Pays-Bas", a-t-il ajouté. Le tribunal a estimé que les deux hommes avaient "mis en danger la santé publique" et les soupçonne d'avoir su que le biocide était interdit. Les deux hommes avaient été arrêtés jeudi, lorsque les autorités ont perquisitionné huit locaux - parmi lesquels ceux de Chickfriend, la sociétré des deux hommes - aux Pays-Bas et en Belgique.

Des oeufs contaminés par le fipronil ont été signalés dans 17 pays européens, l'affaire ayant même atteint Hong Kong. Les dommages pour les fermes avicoles néerlandaises sont pour le moment estimés à au moins 150 millions d'euros, a indiqué lundi un porte-parole de l'association des agriculteurs et maraîchers du sud des Pays-Bas ZLTO.

P.L avec AFP