BFM Business

Mr Bricolage ne cède pas totalement aux avances de Kingfisher

L'acquisition de Mr Bricolage par Kingfisher devait être finalisée début 2015.

L'acquisition de Mr Bricolage par Kingfisher devait être finalisée début 2015. - François Nascimbeni - AFP

Le conseil d'administration du distributeur français ainsi que l'un des principaux actionnaires de la chaîne de magasin ont des "réticences".

Mr Bricolage intégrera-t-il le groupe Kingfisher, déjà propriétaire de Castorama et Brico Dépot? Ce n'est pas certain. La majorité du conseil d'administration de l'enseigne française de bricolage ainsi que l'un de ses principaux actionnaires, ANPF ont manifesté leur opposition à l'acquisition annoncée par Kingfisher.  C'est ce qu'a reconnu le groupe britannique ce mardi 24 mars.

"Kingfisher a été prévenu que la majorité du conseil d'administration de Mr Bricolage et que l'ANPF, un actionnaire important de Mr Bricolage, ont tous deux des réticences vis-à-vis de la transaction, mais doit encore recevoir des éclaircissements à ce sujet", a expliqué Kingfisher dans un communiqué. L'action Mr Bricolage est suspendue depuis lundi matin à la Bourse de Paris, à la demande du groupe français.

Kingfisher a toutefois ajouté que la famille Tabur, "autre actionnaire important (de Mr Bricolage) et signataire de l'accord (de cession), a confirmé qu'elle désirait toujours accomplir la transaction".

Kingfisher possède Castorama et Brico Dépot

Le groupe britannique a néanmoins reconnu que "les implications" des positions du conseil d'administration de Mr Bricolage et de l'ANPF sur cette transaction étaient "incertaines". "Kingfisher travaille avec le conseil d'administration et les actionnaires principaux de Mr Bricolage à propos des conditions entourant l'acquisition potentielle par Kingfisher de Mr Bricolage", a ajouté le groupe britannique.

Kingfisher est déjà propriétaire en France des enseignes Castorama et Brico Dépot. L'acquisition de Mr Bricolage, qui devait initialement être achevée début 2015, reste toujours soumise à l'approbation de l'Autorité de la concurrence française. Les Sages de la rue de l'Échelle, qui se sont vu confier le dossier par les autorités européennes, ont reçu la notification officielle de l'opération par Kingfisher le 26 janvier dernier.

Le 4 mars, lors de la présentation de ses résultats pour 2014, Mr Bricolage s'était contenté de dire que le processus de cession se poursuivait. 

D. L. avec AFP