BFM Business

McDonald's recrute désormais avec Snapchat

McDonald's tente de se mettre au diapason

McDonald's tente de se mettre au diapason - Pixabay - Montage BFMBusiness.com + Wikimedia Commons - CC

En Australie, le géant américain du fast food propose à ses futurs employés d'envoyer une vidéo de 10 secondes sur le réseau social, dans laquelle les candidats se présentent en vue d'une possible embauche. Une façon de cibler les jeunes qui représentent les deux-tiers des effectifs de McDo dans le pays.

Outre s'envoyer des photos plus ou moins délirantes, Snapchat sert déjà à s'informer, à faire de la publicité et, désormais, à postuler à des emplois. Preuve en est avec McDonald's qui s'est récemment allié avec le réseau social pour mettre en place une campagne de recrutement pour le moins originale. Les deux groupes ont ainsi mis un filtre qui permet à l'utilisateur de faire une vidéo sur le réseau social avec la casquette et le badge McDonald's.

L'utilisateur est ensuite invité à se présenter en 10 secondes et à envoyer sa "Snapplication" au compte de McDonald's Australie (@Maccas). L'entreprise américaine envoie ensuite à l'utilisateur un lien vers un formulaire de candidature.

-
- © McDonald's via News.com.au

Inspiré par une fille de 14 ans

Si la vidéo de 10 secondes est bien prise en compte dans le processus d'embauche, "elle ne se substituera jamais à un entretien entre quatre yeux", précise Shaun Ruming, le directeur exécutif de McDonald's Australie, à News.com.au. Néanmoins, cette initiative permet de "trouver des personnalités positives et exubérantes qui sont faites pour le service client", ajoute-t-il, précisant avoir beaucoup appris sur Snapchat grâce à sa fille de 14 ans. C'est d'ailleurs en voyant les snaps que cette dernière envoyait à ses amis que Shaun Ruming a compris qu'en 10 secondes il était possible d'avoir un bref aperçu de la personnalité d'un(e) jeune internaute.

L'idée, pour McDonald's Australie, est évidemment aussi de se mettre au diapason. Le groupe américain emploie 106.000 personnes sur l'île-continent, et 65% d'entre elles ont moins de 18 ans, soit la cible privilégiée de Snapchat.

L'entreprise américaine n'est par ailleurs pas la première à utiliser Snapchat pour recruter. En mai 2016, la prestigieuse banque d'affaires américaine JPMorgan s'était lancée pour embaucher les jeunes tout fraîchement diplômés et sortis de l'université. "Vous devez aller chercher les gens là où ils sont et là, ils sont sur Snapchat", expliquait alors prosaïquement à Business Insider Kristin Lemkau, directrice marketing de JPMorgan.

J.M.