BFM Business

McDo redresse (enfin) la barre

Les ventes de McDonald's sur son premier marché, les Etats-Unis, se redressent enfin.

Les ventes de McDonald's sur son premier marché, les Etats-Unis, se redressent enfin. - Peter Larsen - AFP

Les efforts du géant de la restauration rapide pour relancer ses ventes en berne depuis deux ans sur son premier marché, les Etats-Unis, ont payé: son bénéfice a crû de plus de 20% au troisième trimestre.

Ronald se reprend sur son territoire. Au troisième trimestre, les ventes de McDonald's ont recommencé à augmenter aux Etats-Unis. Et pas qu'un peu: son bénéfice a progressé de 22,5% selon les résultats publiés ce jeudi par la chaîne de fast-food. Une bouffée d'air alors que depuis deux ans, le groupe ne cessait de voir ses ventes reculer dans son pays d'origine, son tout premier marché, au profit de ses concurrents.

L'exportateur du hamburger dans le monde entier s'est même offert le luxe de dépasser les attentes des investisseurs, avec un chiffre d'affaires de 6,62 milliards de dollars au lieu des 6,41 milliards escomptés. Le bénéfice ajusté par action est ressorti, lui, à 1,40 dollar, nettement au-dessus du 1,28 dollar attendu. De quoi faire rêver les investisseurs: le titre s'envolait de plus de 6% à Wall Street jeudi. 

Merci le McMorning !

La compagnie estime que ses bons résultats américains sont dus à ses récents choix en matière d'offre, notamment l'arrivée d'un nouveau sandwich au poulet croustillant et la vente de petits déjeuners non plus seulement le matin, mais toute la journée. Une expérimentation lancée en mars 2015 à l'échelle du pays entier, qui faisait sens selon les analystes, parce que les Américains sont particulièrement friands de l'Egg McMuffin, un sandwich au bacon, à l'œuf et au fromage, jusque-là servi uniquement jusqu'à 10h30.

Ces résultats doivent soulager grandement le géant de la restauration rapide, qui semblait ne plus savoir comment enrayer le désamour des consommateurs américains. Une panne de croissance davantage perceptible à chaque publication mensuelle. Si bien que McDo a pris en avril la décision radicale de ne plus publier ses ventes mois par mois, et de se contenter de faire un bilan tous les trois mois.

Mais surtout, pour répondre à la désaffection des consommateurs et à une concurrence accrue, McDonald's a annoncé début mai une réorganisation en profondeur. Moins de choix de menus mais plus de rapidité, davantage de liberté pour les franchisés, de la nourriture plus saine, un service réinventé grâce à des bornes de commande, etc. Des évolutions qui ont l'air de porter leurs fruits.

N.G.