BFM Business

Levée du port du masque en extérieur, moins de télétravail... mais le maquillage est toujours boudé

/

/ - Squarespace - Pexels - CC

La levée du port obligatoire du masque en extérieur, la fin du télétravail généralisé et le déconfinement n'ont pas suffit à rendre le goût du maquillage. Le chiffre d'affaires du secteur restait en recul de 4% du 17 juin au 4 juillet.

Le secteur du maquillage a été durement frappé par la crise. Confinements, port du masque obligatoire, télétravail généralisé... Autant de raisons qui ont poussé les consommateurs français à reléguer rouges à lèvres et fonds de teint au fond des tiroirs. Et la situation ne s'arrange pas malgré l'allégement des restrictions sanitaires.

Depuis le déconfinement, le 19 mai 2021, les ventes de maquillage en grande distribution ont reculé 16% par rapport à la même période l'année dernière, selon les données de Nielsen IQ, rapportées par LSA.

Le rouge à lèvres toujours boudé

Sans surprise, les Français ont retrouvé le goût du maquillage avec l'assouplissement du port du masque, qui a permis au secteur de rebondir. Le chiffre d'affaires était en baisse de 4% du 17 juin au 4 juillet 2021 comparé à l'année précédente, contre une chute de 16% après le déconfinement, le 19 mai.

/
/ © Nielsen IQ

Le rouge à lèvres reste particulièrement boudé par les consommateurs, même depuis la fin de l'obligation du port masque en extérieur. Les ventes continuent de chuter avec une baisse de 15%, selon Nielsen. Lors du premier confinement, la situation était encore plus catastrophique avec un chiffre d'affaires en chute libre, de -75%.

Le rouge à lèvres reste pénalisé
Le rouge à lèvres reste pénalisé © Nielsen IQ

Si les Français se maquillent moins les lèvres, ils continuent à chouchouter leur regard. Les ventes de maquillage pour les yeux stagnent, et celles des produits pour le corps et les ongles n'ont baissé que de 4% depuis l'allégement du port du masque, comparé à l'année dernière.

Le maquillage résiste tout de même mieux que le secteur de l'hygiène-beauté en général: son chiffre d'affaires a encore reculé de 20% depuis le déconfinement du 19 mai.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech