BFM Business

Les supermarchés s'engagent à vendre la high-tech française

Acheter des produits connectés labellisés French Tech au supermarché, huit enseignes s'y engagent.

Acheter des produits connectés labellisés French Tech au supermarché, huit enseignes s'y engagent. - Montage BFM Business

Huit grandes enseignes françaises ont signé au ministère de l'Economie un engagement pour mettre en avant les produits French Tech dans leurs rayons. Leurs ventes vont-elles vraiment décoller?

La French Tech sait bien se vendre auprès des pouvoirs publics qui multiplient les initiatives pour la soutenir. Elle va maintenant tenter de se vendre en magasin. Huit grandes enseignes ont signé une charte à Bercy avec Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du numérique, dans laquelle elles s'engagent à distribuer en magasin des objets connectés de la French Tech. Et ces huit enseignes ne sont pas n'importe lesquelles puisqu'il s'agit d'Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, Fnac, Leclerc, Lick et Orange. 

Le but de cette charte: mettre en avant auprès du grand public les produits connectés conçus par les pépites françaises de l'électronique et ce à quelques semaines du CES de Las Vegas. "Cette charte marque officiellement notre engagement à accompagner dans la durée l'innovation technologique française dans le secteur de l'Internet des objets", explique Daniel Broche, le directeur e-commerce de Boulanger. Une charte signée à l'occasion de la semaine des objets connectés qui se tient jusqu'au 25 octobre et au cours de laquelle certaines animations sont prévues dans les magasins et sur internet avec le hashtag #HappyFrenchTech.

Les enseignes s'engagent à quoi?

De bien belles initiatives, même si elles sont un peu vagues. Ainsi, dans la charte, les enseignes s'engagent "à soutenir et valoriser les start-up françaises fabricantes d'objets connectés." Sans plus de détail. A peine sait-on que ces produits seront rassemblés sous une dénomination commune: "Les objets connectés de la French Tech". Les enseignes vont-elles s'engager à référencer dans leurs magasins un certain nombre de produits? Si oui, combien et lesquels? 

Pour en savoir plus, il faut se tourner vers les enseignes signataires. Et pour l'heure, seule Boulanger a communiqué. L'enseigne nordiste d'électronique grand public a créé une page dédiée à la French Tech et s'engage à vendre un certain nombre de produits en magasin comme un casque de réalité virtuelle design, un boitier massant à emmener partout, un porte-clés intelligent ou encore une lampe connectée. Un gros coup de pouce de la part de Boulanger à un secteur qui, s'il est performant en matière d'innovation, pêche souvent sur les aspects commerciaux. "Les start-up ne savent pas toujours comment vendre leurs produits, explique Stéphane Bohbot, le fondateur de l'enseigne Lick. Elles ne savent pas, par exemple, donner un prix de vente pour leurs produits et oublient les marges des distributeurs par exemple." Les enseignes, leurs nouveau partenaires, sauront certainement très bien leur rappeler.

Frédéric Bianchi