BFM Business

Les soldes délaissés par les Français

Certains magasins ont enregistré de fortes chutes de fréquentation.

Certains magasins ont enregistré de fortes chutes de fréquentation. - Iroz Gaizka - AFP

Les cinq premiers jours de la période des soldes ont vu les consommateurs bouder les magasins, selon une étude publiée mardi 13 janvier. Les récents évènements tragiques ont évidemment contribué à cette tendance.

La tendance se confirme : les soldes n’attirent plus les foules. Plus encore, évidement, lorsque le pays vit dans la peur. La fréquentation et les chiffres d'affaires réalisés pendant les cinq premiers jours des soldes d'hiver ont ainsi chuté de manière très notable, notamment ce week-end, les Français ayant été très marqués par les attentats de la semaine dernière.

Selon un sondage Toluna/LSA réalisé les samedi 10 et dimanche 11 janvier auprès de 1.503 personnes, 48,9% des Français ont participé aux soldes d'hiver lors du week-end. Ce qui représente une baisse de 3,8 points par rapport à la même période de l'an dernier.

La baisse de fréquentation est particulièrement notable en Ile-de-France, avec un recul de 10 points sur samedi et dimanche et de 7 points depuis mercredi.

"Pris dans la tourmente des événements qui endeuillent le pays", les Français se sont comportés "davantage comme des citoyens que comme des consommateurs", explique Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. En tout, près d'un tiers des Français n'ont pas du tout participé aux soldes d'hiver depuis leur lancement le 7 janvier.

Des reculs de 75% dans certains commerces

"Au total, la baisse de fréquentation et des dépenses moyennes aboutit à un chiffre d'affaires du week-end d'ouverture en chute de 8,3% au niveau national", note Toluna.

Côté centres commerciaux, la chute a été particulièrement importante sur l'Ile-de-France: -12% sur les cinq premiers jours des soldes, contre -5% sur la périphérie et la province, selon les chiffres du Conseil national des centres commerciaux (CNCC).

L'impact des attentats et de la marche républicaine parisienne s'est très clairement ressenti: le trafic a ainsi chuté de 18% vendredi en Ile-de-France (-12% sur l'ensemble de la France) et 17% dimanche. L'ensemble des commerçants parisiens a également constaté d'importants reculs de fréquentation. "Partout, on observe des baisses de trafic à deux chiffres. Il n'y avait vraiment personne dans les magasins ces derniers jours. Certains ont même subi des reculs de 75% par rapport à l'an dernier", note Julien Tuillier de la Chambre de commerce et d'industrie Paris Ile-de-France.

Y.D. avec AFP