BFM Business

Les Français aimeraient gagner 525 euros de plus par mois

En 2012, pour faire face à la crise, 31% des Français ont restreint leurs dépenses culturelles.

En 2012, pour faire face à la crise, 31% des Français ont restreint leurs dépenses culturelles. - -

En ces temps de crise, les consommateurs ont appris à gérer différemment leur budget, en rognant sur le superflu. Mais ils sont aussi de plus en plus nombreux à différer leurs projets. Et souhaiteraient gagner légèrement plus.

Les Français semblent s’habituer à vivre par temps de crise. Selon le baromètre OpinionWay pour Sofinco (1), ils sont en effet 22 % à déclarer que le marasme économique n’a eu aucune influence sur leur dépense ces deux dernières années. En 2011, ils n’étaient que 17 % à déclarer n’avoir rien changé.

De même, le réflexe de rogner sur le superflu, tels que les sorties et l’habillement, semblent s’éroder. Par exemple, en 2011, ils étaient 40% à déclarer avoir restreint les spectacles, les sorties au restaurant et autres visites culturelles durant les deux dernières années. En 2012, ils ne sont plus que 31% à le dire.

Comment les ménages réagissent à la crise depuis ces deux dernières années.
Comment les ménages réagissent à la crise depuis ces deux dernières années. © -

En revanche, la confiance en l’avenir des Français s’érode, au point de différer la réalisation de projets. En 2011,19 % d'entre eux avaient choisi de les repousser, contre 23 % maintenant.

Naturellement, les Français aimeraient gagner plus d’argent. Mais ils restent modérés dans leurs ambitions. Ils estiment, en moyenne, que 525 euros de plus par mois suffiraient à vivre correctement. 14 % estiment qu'avec moins de 100 euros, cela ira mieux. Mais tout autant aimeraient quand même avoir plus de 1 000 euros en poche.

(1) Etude réalisée en ligne sur un échantillon de 1044 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus

Coralie Cathelinais