BFM Business

Les abattoirs Gad vont demander un redressement judiciaire

BFM Business

Les abattoirs bretons Gad, qui emploient 1 700 salariés, ont annoncé mercredi 13 février dans un communiqué leur intention de demander un redressement judiciaire, "dans un marché confronté à de graves difficultés", donnant le signal de la restructuration de l'ensemble de la filière porcine.

"Dans un marché confronté à de graves difficultés conjoncturelles et structurelles, la société Gad Sas a convoqué ce jour le comité central d'entreprise (CCE) pour une réunion le 21 février où elle exposera son projet de solliciter la protection du tribunal de commerce de Brest pour ouvrir une procédure collective de redressement", indique le communiqué.

BFMbusiness.com