BFM Business

Le rappeur Drake fait flamber les ventes d'une doudoune Moncler

Drake a fait bondir les ventes de la doudoune Maya de Moncler tout de même vendue 1.150 dollars aux Etats-Unis.

Drake a fait bondir les ventes de la doudoune Maya de Moncler tout de même vendue 1.150 dollars aux Etats-Unis. - Apple Music

Portée par le rappeur canadien Drake dans son dernier clip, la doudoune Maya de la marque franco-italienne Moncler a vu ses ventes doubler en une journée.

Moncler n'aurait pas rêvé meilleure publicité. Une doudoune de la marque française de vêtement de luxe originaire de Grenoble est littéralement la star du dernier clip de Drake. Dans sa dernière vidéo "Hotline Bling", le rappeur canadien se remue dans tous les sens avec le modèle Maya sur les épaules. Ce qui n'a pas échappé aux fans du chanteur qui se sont rués sur le site de Moncler pour commander le même modèle.

Selon Domenico Galluccion, un porte-parole de la marque qui s'est confié au site Vanity Fair, les ventes ont plus que doublé en une seule journée. "Nous avons enregistré des résultats exceptionnels sur notre site internet pour ce modèle Maya", assure-t-il. Et pourtant cette doudoune n'est pas donnée. La Maya est en effet vendue la bagatelle de 1.150 dollars sur le site américain de Moncler. De quoi au passage donner envie aux Américains de venir l'acheter en France puisqu'elle n'est vendue que 715 euros sur le site de Moncler dans l'Hexagone.

C'est en tout cas un sacré coup de projecteur pour cette marque spécialisée dans les doudounes en plumes d'oie créée en 1952 dans la région de Grenoble. Une société popularisée dans les années 60 par l'élite du ski français, notamment Jean-Claude Killy qui fit briller le logo en remportant de nombreux trophées avec une combinaison de la marque sur le dos dans les années 60. Mise en faillite au début des années 90, Moncler avait été reprise par un entrepreneur italien qui avait d'ailleurs délocalisé le siège à Milan.

La société était redevenue majoritairement française en 2010 avec le rachat de la société d'investissement Eurazeo qui a cédé en début d'année une bonne partie du capital. Elle va peut-être le regretter. Après avoir vu ses ventes bondir de 20% en 2014 (694 millions d'euros), Moncler devrait enregistrer, selon ses prévisions, une croissance encore plus forte en 2015: +26%. Et ça c'était avant que Drake en fasse un "must have" aux Etats-Unis...

Frédéric Bianchi