BFM Business

Le patron de Leboncoin salue le déréférencement de Wish

"Je pense que c'est une bonne décision, une décision courageuse" a expliqué sur BFM Business Antoine Jouteau, qui estime que "d'autres plateformes" doivent aussi être visées.

L'annonce a fait l'effet d'une bombe. Ce mercredi, la répression des fraudes a demandé le déréférencement du site américain Wish des grands moteurs de recherche comme Google, et des magasins d'applications. En cause, la présence de produits non-conformes. Sur 140 produits vendus sur Wish et analysés par la DGCCRF, 90% des appareils électriques analysés étaient considérés comme dangereux, tout comme 62% des bijoux fantaisie et 45% des jouets.

"Je pense que c'est une bonne décision, une décision courageuse" a commenté sur BFM Business Antoine Jouteau, directeur général du groupe Leboncoin, forcément en concurrence avec les marketplaces américaines et asiatiques.

"Ce n'est que le début d'un scandale"

"En même temps, cela ne doit pas d'adresser qu'à cette plateforme mais à plein d'autres plateformes qui aujourd'hui ne respectent pas les règles normales d'importations des produits neufs" poursuit-il, sans citer les noms des rivaux.

"Ce n'est que le début d'un scandale de ce type" tranche-t-il, critiquant les "produits de basse qualité" importés "qui ne respectent aucune norme."

"C'est intéressant de voir que le gouvernement est capable de monter au front et aussi de demander des déréférencements" indique le patron du groupe. "Je pense que c'est aussi un levier pour discipliner ce monde du e-commerce qui parfois peut paraitre un peu sauvage."

Thomas Leroy Journaliste BFM Business