BFM Business

Le patron de Burger King va vous servir vos burgers

Burger King a rondement mené son retour en France grâce à une communication millimétrée et très ingénieuse.

Burger King a rondement mené son retour en France grâce à une communication millimétrée et très ingénieuse. - Thomas Samson - AFP

Perdant du défi lancé aux fans de whoppers, le directeur général de Burger King France passe derrière le comptoir toute cette semaine pour préparer les burgers et les servir lui-même.

Une opération de communication rondement menée, même si cela implique que le grand patron France de Burger King devra enfiler tablier et charlotte pour préparer lui-même des burgers pendant cinq jours, jusqu'au 12 juin.

Jocelyn Olive, directeur général de la chaîne de restauration rapide dans l'Hexagone, avait en effet lancé un pari aux fans de whooper, emblème de la marque comme le Big Mac l'est chez McDo. Le défi "Beat the King" (battez le roi) : les community managers de Burger King avaient promis à leurs adeptes que si la page Facebook du groupe atteignaient les 200.000 fans avant le 31 mai, alors le boss en personne leur servirait leur burger.

Challenge relevé haut la main, avec cinq jours d'avance sur la date fatidique. Aujourd'hui, la page de Burger King France affiche même 202.000 like. Si bien que le DG n'a pas pu y couper. Lundi, il était en cuisine à Lille, dans l'une des antennes de la chaîne qui a opéré son retour en fanfare en France l'année dernière. Ce 9 juin, il sera au restaurant de Paris Alesia, à Bonneuil mercredi, à Marseille jeudi, et il terminera la semaine à Brest vendredi.

Le groupe démontre encore une fois sa virtuosité en manière de communication. La marque de fast-food avait quitté la France il y a quinze ans, avant d'y revenir en 2014. Une stratégie de réimplantation payante: auprès des fans languissants, la direction avait multiplié les annonces de retours, pour finalement rouvrir des restaurants au compte-goutte, à raison d'un par mois. Devant celui de Saint-Lazare, les files d'attente impressionnantes ont fait la une des Journaux télé et papiers, une belle campagne de publicité à moindre frais.

"Plus que le buzz et les artifices marketing, Burger King propose un produit imbattable, dont la force est son ADN si particulier", s'enthousiasmait déjà Jocelyn Olive en avril sur BFM Business. Aujourd'hui, Burger King revendique une vingtaine de restaurants ouverts dans l'Hexagone, où se pressent près de 2.000 clients au quotidien, soit deux fois plus que chez ses concurrents McDo et Quick. BK vise 20% du marché du fast food en France, et veut ouvrir près de 400 restaurants sur les dix prochaines années.

N.G.