BFM Business

Le patron de Bayer devrait bientôt prendre les rênes de Sanofi

Le laboratoire a peut-être enfin trouvé un remplaçant.

Le laboratoire a peut-être enfin trouvé un remplaçant. - Charly Triballeau - AFP

Olivier Brandicourt pourrait succéder à Chris Viehbacher à la direction générale de Sanofi. Une annonce devrait être faite "cette semaine".

L'attente aura duré 4 mois, mais elle devra enfin prendre fin. Selon des rumeurs de plus en plus persistantes, l'actuel patron de la branche santé de Bayer, Olivier Brandicourt, s'apprête à succéder à Chris Viehbacher à la direction générale de Sanofi. C'est ce qu'annonce Le Figaro ce 16 février. La semaine dernière, Bloomberg avait déjà eu la même information.

Selon le quotidien, le groupe "devrait annoncer cette semaine" sa nomination comme nouveau directeur général, après le départ fin octobre de Chris Viehbacher, remercié par le conseil du groupe. Serge Weinberg, le président du conseil d'administration assure l'intérim, mais il n'a pas vocation à continuer.

Plusieurs candidats au poste de directeur général étaient jugés crédibles dont Olivier Bohuon, le patron du groupe britannique Smith & Nephew SN.L, Bernard Poussot, l'ancien directeur général de Wyeth, et Pascal Soriot, directeur général d'AstraZeneca. Mais Olivier Bohuon s'était dit "très heureux" chez son employeur actuel, Bernard Poussot avait décidé de rejoindre le groupe Roche, tandis que Pascal Soriot n'avait, semble-t-il, pas non plus montré d'intérêt pour le poste. Patrick Kron, actuel PDG d'Alstom et membre du conseil d'administration de Sanofi, avait lui aussi déclaré qu'il n'était pas candidat.

Un bénéfice en hausse de 18%

Lors de la présentation de ses résultats annuels début février, le groupe avait indiqué que l'annonce du choix du nouveau directeur général, recruté en externe, serait faite "dans le courant du premier trimestre", d'ici le 31 mars.

Sanofi a publié un bénéfice net 2014 en hausse de 18,1% à 4,4 milliards d'euros, soutenu par des ventes en progression de 2,5%, grâce notamment à l'activité diabète, la santé grand public et la filiale américaine Genzyme. Le chiffre d'affaires a atteint 33,8 milliards d'euros, en hausse de 2,5% (et de 4,9% à taux de changes constants). Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net croît de 26,3% à 1,3 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 7,3% à 9 milliards d'euros (+4,56% à changes constants).

D. L. avec AFP