BFM Business

Le paquet neutre n'a pas eu l'effet escompté sur les ventes de tabac

Le paquet neutre peine à faire ses preuves.

Le paquet neutre peine à faire ses preuves. - Loic Venance - AFP

Depuis l’instauration de la mesure, les ventes ont augmenté 0,9% (et non de 9% comme nous l'avions indiqué par erreur plus tôt dans le journée). De quoi justifier l'augmentation de 40% du prix du paquet que le gouvernement imposer progressivement d'ici à 2022.

Présenté comme une nouvelle arme dans la lutte contre le tabagisme, le paquet neutre peine à faire ses preuves. Les ventes de tabac ont en effet augmenté de 0,9% (et non de 9% comme nous l'avions repris par erreur plus tôt dans la journée, sur la foi d'une information de RTL) entre le 1er janvier, date de la mise en place de cette mesure, et le 1er août. Une augmentation particulièrement forte lors du deuxième trimestre.

Ces chiffres viennent confirmer -et amplifier- une tendance déjà observée lors des trois premiers mois de l’année. Comme indiqué par BFM Business, les ventes de tabac à rouler avaient en effet augmenté de 0,4%. Les ventes de cigarettes avaient certes reculé de 1,7%, mais bénéficiaient d’un effet de comparaison avec le premier trimestre 2016, lors duquel les contrôles aux frontières avaient été rétablis à la suite des attentats de Paris.

Un paquet à 10 euros en 2022

Cette augmentation des ventes lors des sept premiers mois de l’année semble en tout cas confirmer une hypothèse: seule l’augmentation des prix a un impact réel sur la consommation des Français, dont plus d’un tiers se déclare toujours fumeur.

Ce constat devrait justifier l'augmentation conséquente du prix du paquet qu'entend mettre en place le gouvernement en augmentant les ponctions fiscales sur le tabac. le Premier ministre Édouard Philippe a d’ailleurs annoncé son intention de porter le prix moyen du paquet 7 à 10 euros d’ici à 2022. Avec, au passage, des recettes supplémentaires pour l’État à hauteur de 5,5 milliards d’euros.

Y.D.