BFM Business

Le numéro un mondial du Duty Free se renforce

-

- - Laruwan Wanniarachichi - AFP

Le groupe helvétique Dufry a annoncé samedi 28 mars le rachat de l'un de ses principaux concurrents, avec la prise d'une participation majoritaire dans l'italien World Duty Free.

Dufry va dominer un peu plus le Duty free. Le groupe suisse spécialisé dans les boutiques hors-taxe, a renforcé sa place de leader mondial du marché en rachetant son principal concurrent, World Duty Free (WDF), selon un communiqué publié samedi 28 mars.

La reprise se fera en deux temps. Dufry a d'abord conclu un accord pour reprendre 50,1% du capital de WDF, coté en bourse, à la famille italienne Benetton. Les détails de cette transaction seront publiés tôt lundi matin. Concrètement, Dufry a payé 10,25 euros par action, ce qui valorise WDF à 3,6 milliards d'euros. Puis, pour le reste du capital, le groupe suisse va soumettre une offre publique d'achat de la société italienne.

Dufry va financer cette acquisition par la dette et l'émission d'un emprunt, qui devrait être souscrit par un "groupe de banques et des investisseurs clés".

Une part de marché combinée de 25%

Outre Dufry Le groupe Lagardère, le groupe sud-coréen Lotte Group et le chinois Sunrise Duty Free s'étaient également montrés intéressés par World Duty Free, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 2,41 milliards d'euros. Le 10 mars, Arnaud Lagardère, gérant commandité de Lagardère, avait d'ailleurs confirmé vouloir acheter World Duty Free.

Le nouvel ensemble aura une part de marché mondiale de quelque 25% et réalisera un chiffre d'affaires annuel estimé à neuf milliards de dollars (8,3 milliards d'euros).Un analyste sous couvert d'anonymat a évalué à entre 80 et 120 millions d'euros par an les synergies liées à la fusion.

L'année dernière, Dufry avait déjà acquis l'ancienne filiale de Swissair, Nuance, numéro 6 du marché, pour la somme de 1,55 milliard de francs suisses. Dufry, coté à la Bourse suisse, contrôle quelque 1.650 boutiques d'aéroports, sur de bateaux de croisières, dans des gares et des centres commerciaux. L'entreprise qui a son siège à Bâle, en Suisse, emploie quelque 20.000 personnes dans 60 pays.

J.M. avec agences