BFM Business

Le gouvernement veut taxer davantage les cigarettiers

-

- - Lionel Bonaventure - AFP

Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert a annoncé vendredi l'instauration d'une taxe visant les fabricants de tabac qui pourrait "rapporter un peu plus de 100 millions d'euros" par an dans les comptes de l'Etat.

Le gouvernement va alourdir la fiscalité sur le tabac. Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert a indiqué que l'exécutif voulait créer une taxe pesant sur les cigarettiers. Le distributeur quasiment unique des cigarettiers, Logista, "va être taxé" sur le chiffre d'affaires. Cette taxe sera répercutée sur les fabricants et elle "pourrait rapporter un peu plus de 100 millions d'euros", a annoncé Christian Eckert au micro de la radio Europe 1.

Il a aussi confirmé qu'une hausse de 15% du prix du tabac à rouler serait actée, ce qui va conduire à réduire de moitié la différence de prix avec les cigarettes. Le gouvernement souhaite à terme aligner les taxes du tabac à rouler sur celles des cigarettes manufacturées, qui elles n'ont pas augmenté depuis janvier 2014.

Un euro de plus par paquet de tabac à rouler

Une mesure qui vise particulièrement à détourner les jeunes fumeurs du tabac, qui en raison de leur prix plus faible, optent pour les cigarettes roulées. Cette hausse était une demande des associations de lutte contre la tabagisme.

Cela fera augmenter le prix d'un pochette de tabac de 30 grammes d'"un peu plus d'un euro", a précisé Christian Eckert. Soit un prix de vente qui devrait passer à 8,60 euros. Cette mesure figurera dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017. 

J.M. avec AFP