BFM Business

LeBonCoin revoit ses tarifs pour les professionnels

La modification des tarifs sera effective dans la semaine du 12 janvier.

La modification des tarifs sera effective dans la semaine du 12 janvier. - Lionel Bonaventure - AFP

Fin novembre, le site de petites annonces avait décidé de facturer ses services 3,60 euros pour les professionnels. Mais face à la grogne, il a modifié légèrement sa politique.

LeBonCoin a écouté la grogne des professionnels. Le site de petites annonces vient de déclarer, ce lundi 12 janvier, avoir revu à la baisse ses tarifs d'insertion pour certains utilisateurs professionnels.

"Leboncoin.fr a décidé de répondre aux messages d'alerte de certains professionnels et de modifier ses tarifs d'insertion d'annonces sur quelques catégories", indique le site dans un communiqué. "Les nouveaux tarifs, adaptés pour une majorité de catégories, n'étaient pas satisfaisants pour des biens de petites valeurs", reconnaît le réseau de ventes.

Ainsi, pour les professionnels des catégories Loisirs et Maison (DVD, CD, livres, équipement/vêtements bébé, jeux/jouets, arts de la table, linge de maison, collection, vins et gastronomie, décoration), les tarifs vont diminuer pour être compris entre 0,40 euro hors taxe et 0,80 euro hors taxe par annonce, précise le communiqué. "Dans la catégorie Multimedia, on reste à 3 euros hors taxe en moyenne par annonce", a précisé une porte-parole à l'AFP.

"Cette modification sera effective dans la semaine du 12 janvier 2015", souligne LeBonCoin.

Plus de 500.000 annonces disparaissent

Avec un changement tarifaire intervenu en novembre, LeBonCoin a provoqué la disparition de plus de 500.000 petites annonces et a remis en question l'activité de milliers de professionnels en France, selon plusieurs utilisateurs mécontents.

Les annonces, jusqu'alors gratuites pour les professionnels, sont passées à 3,60 euros pour deux mois de présence sur le site, ce qui revient ainsi pour 200 annonces à débourser 4.320 euros pour une année de visibilité. "LeBonCoin a sauvé mon activité, mais aujourd'hui il va la couler", résumait à l'AFP l'écrivain Phil Marso, qui possède une librairie à Paris, Megacom-ik, dont 80% de l'activité dépend du site. "Si je ne trouve pas de solution, je vais être obligé de fermer d'ici trois mois, pour tenir j'ai déjà vendu mon stock de livres à Chapitre.com", expliquait-il.

Ce changement avait également provoqué pour les particuliers des difficultés dans le dépôt d'annonces, qui sont plus souvent refusées par l'équipe de modération du site, devenue extrêmement tatillonne.

20 millions de visiteurs

Le huitième site le plus consulté dans l'Hexagone, qui appartient au groupe de médias norvégien Schibsted, reçoit 20 millions de visiteurs uniques mensuels sur web et mobile.

Face à ces critiques, Antoine Jouteau, directeur général adjoint du site LeBonCoin, justifiait la décision prise par la nécessité de protéger les utilisateurs non professionnels, qui "allaient être noyés". "Notre concept c'est quand même d'être un site de particuliers, qui déposent plus de 90% des annonces", soulignait-il.

"Cette évolution va permettre aux professionnels d'avoir des produits de plus grande valeur sur le site, par exemple dans le multimédia ils vendront un ordinateur plutôt qu'une souris ce qui leur permettra d'amortir les frais d'insertion", affirmait-il.

D. L. avec AFP