BFM Business

Immobilier: les réseaux s'organisent pour contrer Leboncoin

Les réseaux immobiliers, qui estiment payer trop cher pour poster leurs annonces sur Leboncoin, s'unissent pour créer leur site commun.

Les réseaux immobiliers, qui estiment payer trop cher pour poster leurs annonces sur Leboncoin, s'unissent pour créer leur site commun. - Mal Langsdon - Reuters

La FNAIM, Guy Hoquet, Century 21 et autre réseaux d'agents immobiliers ont entamé des discussions pour lancer leur site internet professionnel d'annonces immobilières. Un moyen de contrer Leboncoin.

Face à Leboncoin, les agents immobiliers traditionnels contre-attaquent. Plusieurs réseaux, la FNAIM, Guy Hoquet ou encore Century 21, envisagent de créer un site d'annonces. Ces agences ont entamé des discussions qui n'en sont encore qu'à leur balbutiement, mais l'objectif est clair: contre-attaquer face aux sites concurrents pour capter des parts de marchés. 

"Les grandes manœuvres ont débuté", indique le patron d'un réseau. Sur le papier en tous cas, les agents sont prêts à collaborer pour créer un site professionnel d'annonces immobilières. Tous sont d'accord pour riposter face à des sites comme Leboncoin ou encore Seloger.com. Un site sur lequel les agents paient aujourd'hui très cher pour publier leurs annonces.

Tous doivent jouer le jeu

"Il est grand temps que nous reprenions la main", souligne l'un de ces professionnels. D'autant qu'il existe déjà un fichier commun, qui regroupe les mandats exclusifs de plusieurs grands réseaux. C'est ce fichier, baptisé Amepi, qui pourrait servir de rampe de lancement.

Encore faut-il que tous acceptent de jouer le jeu. Une révolution comparable à la carte visa dans le monde bancaire. Un tel site ne peut décoller que si tous les réseaux adhèrent et s'ils sont capables de proposer une offre globale. Ce n'est qu'à cette condition qu'ils disposeront enfin d'une arme à même de concurrencer les autres sites.

Leboncoin, premier site immobilier

Leboncoin, qui figure parmi les dix sites les plus connectés en France, est devenu en 2014 le premier site immobilier en France. Le site aurait ainsi publié cette année plus de 2 millions d'annonces gratuites de vente ou de location de logement, dont 15.000 à Paris.

Il a proposé récemment aux agents immobiliers de déposer leurs annonces sur le site et leur fournit tout un tas de services, mais payants. Olivier Aizac, le directeur général du site, indiquait en décembre à l'Obs que 75% des annonces immobilières sur le site sont désormais posté en réalité par des agents professionnels. 

Le patron du Boncoin voulait ainsi contrecarrer les arguments de deux députés socialistes, qui ont chacun déposé une question parlementaire ce mois-ci, pour dénoncer le manque à gagner en TVA pour l'Etat sur les ventes de biens réalisées par Leboncoin. Car les ventes entre particuliers ne sont pas taxées, contrairement aux honoraires des agents immobiliers, expliquaient-ils. 

Caroline Morisseau avec N.G.