BFM Business

La pénurie de maillots de l'équipe de France affole les magasins de sport

Face aux lenteurs de Nike dans la fabrication et la distribution des nouveaux maillots des Bleus, certaines enseignes sportives menacent de réclamer des compensations financières.

Les supporters des Bleus n'en peuvent plus de patienter pour s'offrir le nouveau maillot, à deux étoiles, de leur équipe préférée. Et les grandes enseignes sportives non plus. Dans les jours suivants la victoire de l'équipe de France de football contre la Croatie, l'équipementier Nike a fabriqué puis commercialisé, dans ses boutiques ou chez des revendeurs, une poignée de maillots. Très attendus, ils se sont vite vendus. Depuis, il est impossible de s'en procurer. 

Cette situation devrait encore perdurer encore plusieurs semaines. La marque américaine n'entend pas livrer de nouveaux lots du maillot aux deux étoiles avant fin octobre. Ce qui agace fortement les revendeurs -au premier rang desquels les grands enseignes sportives (Intersport, Sport 2000, GoSport ...)- comme le révèle Challenges. 

Un important manque-à-gagner pour les revendeurs 

Selon l'hebdomadaire économique, l'enseigne Sport 2000 forte de 426 magasins en France, envisage de déposer un recours en vue d'obtenir un dédommagement couvrant le manque-à-gagner.

Depuis le 15 juillet, "nous aurions pu vendre plus de 10.000 exemplaires" de ce maillot facturé 135 euros, indique Yannick Morat, administrateur de Sport 2000. "On est en train de calculer la marge perdue", abonde un autre dirigeant. Pour une chaîne comme Sport 2000, ce sont environ 500.000 euros de bénéfices qui auraient été perdus.

En toute logique, cette somme est beaucoup plus importante chez les plus gros concurrents comme Intersport ou encore Go Sport. Cette dernière enseigne indique avoir "reçu 3000 maillots qui sont partis en une demi-journée". Depuis, plus rien. Aussi, les raisons de cette pénurie interrogent.

Challenges rappelle que bien avant la victoire des Bleus, Nike avait indiqué vouloir faire le tri parmi ses revendeurs. L'enseigne américaine souhaitant privilégier les plus gros acteurs ainsi que ses propres canaux de distribution. Qu'ils soient physiques ou numériques.

Antonin Moriscot