BFM Business

La crise a-t-elle profité au e-commerce?

Karine Schrenzel, directrice générale des 3 Suisses, était ce mercredi l'invitée de BFM Business. Elle est revenue sur l'impact de la crise sanitaire sur le e-commerce.

Alors que les magasins physiques étaient contraints de baisser le rideau pendant le confinement, les sites de vente en ligne, eux, prenaient le relais. Karine Schrenzel, fondatrice de la holding ShopInvest et directrice générale du site de vente de vêtements en ligne 3 Suisses, était ce mercredi l'invitée de 12H L'Heure H sur BFM Business.

La crise a-t-elle profité au e-commerce? "Les premiers jours d'annonce (des mesures sanitaires à la mi-mars), même le e-commerce était en très forte baisse (…) puisque les gens ne consommaient plus que des besoins de première nécessité", mais par la suite "on a été très préservé" dans le e-commerce, assure Karine Schrenzel. "On a connu un rebond (…) car les gens avaient quand même envie de consommer, et la seule possibilité était le e-commerce. 3 Suisses a connu de très belles croissances à ce moment-là, comme beaucoup de nos confrères", poursuit-elle.

"Une vraie transformation"

Au moment du confinement, il y a eu "une vraie transformation" avec l'arrivée "de nouveaux cyber-acheteurs" qui pourraient adopter "ce nouveau mode de consommation". L'entreprise a profité, par ailleurs, du changement de stratégie opéré deux ans plus tôt au moment du rachat par ShopInvest. "On avait entrepris il y a 24 mois une vraie transformation (pour aller vers davantage) de production française et européenne. La crise a aussi accéléré cette transformation, qui était déjà une tendance de fond, d'aller vers une consommation plus verte, plus responsable, plus locale", estime-t-elle.

Jérémy Bruno