BFM Business

La Chine consommera plus de vin que la France dans 10 ans

Au XXe siècle, la consommation de vin en Chine était réservé à une élite

Au XXe siècle, la consommation de vin en Chine était réservé à une élite - Peter Parks - AFP

L'Empire du Milieu va passer de la cinquième à la première place d'ici à 2027, selon un baromètre de la Coface publié ce mercredi 9 décembre. L'urbanisation, la montée des classes moyennes et la volonté de converger vers les standards européens expliqueraient cette progression.

On pourrait croire que la France est les premier pays consommateur de vin. Que nenni! Le titre revient de fait aux États-Unis qui, globalement, engloutissaient 30 millions d'hectolitres de vin, contre 29 millions pour les Français, en 2013, année la plus récente sur laquelle l'OIV (l'organisation internationale du vin) diffuse ses statistiques.

Mais dans un peu moins d'une quinzaine d'années, ni la France ni les États-Unis ne monteront sur la plus haute marche du podium. La première place sera en effet occupée par …la Chine d'ici à 2027. C'est ce que révèle un baromètre publié par la Coface ce mercredi 9 décembre.

Alors qu'au XXe siècle la consommation de vin n'était encore réservée qu'à une élite, rosés, rouges et blancs sont de plus en plus bus dans l'Empire du Milieu, actuellement cinquième consommateur mondial. 

Montée de la classe moyenne

D'ici à 2025, la consommation de la Chine dépassera celle de la France.Et deux années après, elle serait même supérieure à celle des États-Unis. Ce qui devrait surtout s'expliquer par la montée en puissance de la classe moyenne chinoise. ). "En effet, selon une étude de l’OCDE , le nombre de foyers disposant d’un revenu annuel qui dépasse 35.000 dollars devrait tripler en Chine d’ici 2022", explique la Coface.

Ainsi, si la croissance chinoise a tendance à ralentir (elle se situerait autour de 5% sur la période 2020-2025) la montée en puissance de cette classe moyenne ainsi que le phénomène d'urbanisation vont nettement profiter à la consommation de vins.

L'effet "classe" joue puisque selon l'étude de la Coface, 39% des consommateurs chinois boivent du vin car le breuvage reflète "des personnes modernes sophistiquées". De plus le consommateur chinois est actuellement jeune (40% d'entre eux sont âgés de 18 à 29 ans) laissant supposer une certaine fidélisation dans le temps dans la clientèle. A cela s'ajoute la volonté, pour les Chinois, "de converger vers les standards européens", selon la Coface.

"En Chine, les perspectives de consommation de vin sont promises à un avenir radieux, même si ce marché semble entrer dans une nouvelle phase de normalisation", conclut l'étude.

-
- © -
J.M.