BFM Business

La bataille fait rage pour le rachat de Carambar

Carambar pourrait redevenir français.

Carambar pourrait redevenir français. - Thomas Coex - AFP

"Mondelēz vend son activité confiserie. Eurazeo finaliserait les discussions, mais il n'est pas le seul sur les rangs."

C'est Eurazeo qui aurait pris la tête de la course. Depuis octobre 2015, le propriétaire de la célèbre marque de bonbon, l'américain Mondelēz cherche à vendre son activité confiserie qui regroupe également Krema, La Pie qui chante ou Cachou.

Le groupe français Lutti, ainsi que son actionnaire allemand Katjes, seraient candidats au rachat. Mais la société d'investissements Eurazeo finaliserait les discussions, d'après les Échos. L'ensemble des marques de bonbons et chocolat serait valorisé autour de 250 millions d'euros.

Vers un retour aux sources?

Si Eurazeo ou Lutti arrivent à mettre la main sur cette vente, cela serait un véritable retour aux sources pour Carambar. Il a beaucoup changé de mains depuis sa création, il y a 60 ans.

D'abord propriété de la Générale Alimentaire, il a ensuite appartenu à la Générale Occidentale, puis à BSN, devenu Danone, puis Cadbury et enfin Mondelēz.