BFM Business

Kodak abandonne les appareils photo et vidéo

Kodak

Kodak - -

Pour redresser la barre, le groupe va arrêter la production de ses appareils photo numériques grand public d’ici six mois. Il se recentre sur le marché de l’impression photo et la vente de ses brevets.

Placé en faillite depuis le 19 janvier, Kodak vient de dévoiler son vaste plan de réorganisation, destiné à économiser 100 millions de dollars d’ici la fin de l’année. Le groupe a décidé d’abandonner ses branches les moins lucratives: les chaînes de production d’appareils photo, de caméscopes et de cadres numériques seront arrêtées à la fin du premier semestre 2012.

La décision était prévisible puisque la société avait déjà commencé à réduire le nombre de références proposées et l’étendue de son réseau de distribution.

Encore de nombreux services pour les particuliers

Néanmoins le groupe tient à rassurer les consommateurs qui lui ont fait confiance: il va assurer le service après-vente de tous ses produits.

Sa marque restera présente sur le marché grand public à travers des services d’impression photo (sur le Net et en magasin), par le biais également des imprimantes personnelles, des batteries et des piles. Ce n'est pas tout. Kodak poursuit l'aventure avec son site kodakgallery.com, qui permet de partager en ligne ses photos ou de les imprimer sur toutes sortes d’objets.

Pour sortir de l’impasse financière, celui qui fut l'un des pionniers de la photographie argentique, mise par ailleurs beaucoup sur la monétisation de ses brevets et la vente de services aux professionnels, notamment dans le domaine du cinéma.

Coralie Cathelinais