BFM Business

Intermarché à nouveau pointé du doigt pour avoir vendu une espèce de requin menacée

-

- - Sea Shepherd

Un magasin Intermarché situé dans l'Ain a vendu ce qui s'apparente à du requin peau bleue. Si la vente de cette espèce quasi-menacée n'est pas interdite, elle est moralement condamnée par des associations de défense de la nature.

Du requin à nouveau en vente sur les étals d'une poissonnerie Intermarché. Après le requin-renard proposé par des magasins de l'enseigne l'année dernière et en début d'année, il s'agirait cette fois d'une autre espèce, le requin peau bleau.

Une mise en vente repérée par l'ONG de défense de l'environnement Sea Sheperd qui a posté une photo du requin sur son compte Facebook avant d'être relayée sur Twitter par des défenseurs de l'environnement qui dénoncent notamment une mise en scène macabre.

L'espèce de requin vendue n'est pas indiquée par le magasin qui le vend ce qui est illégal. Il s'agirait d'un requin peau bleue, une espèce quasi menacée selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cette espèce n'est pas interdite à la vente mais sa raréfaction ont donné lieu à des pétitions pour en interdire la vente ainsi que la pêche

"Des actes isolés"

Ce n'est pas la première fois qu'Intermarché est ainsi pointé du doigt pour vendre dans ses magasins des espèces menacées. L'enseigne possède en effet sa propre flotte de pêche et récupère dans ses filets des espèces de poissons qu'elle propose à ses magasins.

Joint par BFM Eco, Intermarché n'a pas donné suite mais l'enseigne s'est à chaque fois par le passé désolidarisé de ce type de pratique. Suite à la vente d'un requin-renard par un magasin près du Havre, le groupement avait fait savoir qu'il n'encourageait pas ce type de vente. 

"Nous avons immédiatement contacté ce point de vente; il s'agit d'un acte isolé. Nous tenions à rappeler que notre enseigne demande à ses points de vente de ne pas proposer à la vente d'espèce de requins menacées."
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco