BFM Business

Intempéries: le trafic ferroviaire interrompu entre Le Puy-en-Velay et Saint-Étienne

"Plusieurs expert sont actuellement sur place pour des reconnaissances et étudier la possibilité d'une reprise du trafic le plus tôt possible", a indiqué la SNCF, qui a mis en place un service de bus de remplacement

"Plusieurs expert sont actuellement sur place pour des reconnaissances et étudier la possibilité d'une reprise du trafic le plus tôt possible", a indiqué la SNCF, qui a mis en place un service de bus de remplacement - Georges Gobet - AFP

La circulation des trains de la ligne Puy-en-Velay-Firminy-Saint-Étienne est bloquée en raison d'un éboulement de terre survenu vendredi à 18 heures.

Le trafic ferroviaire était interrompu samedi matin et "jusqu'à nouvel ordre" entre Le Puy-en-Velay (Haute-Loire) et Saint-Étienne (Loire) suite à l'épisode de pluie torrentielles qui a touché cette nuit une partie de la France, a-t-on appris de sources concordantes.

La circulation des trains de la ligne Puy-en-Velay-Firminy-Saint-Étienne est bloquée en raison d'un éboulement de terre survenu vendredi à 18 heures sur des voies passant près de Vorey, au nord du Puy-en-Velay, a détaillé la préfecture de Haute-Loire.

"Plusieurs expert sont actuellement sur place pour des reconnaissances et étudier la possibilité d'une reprise du trafic le plus tôt possible", a indiqué la SNCF, qui a mis en place un service de bus de remplacement pour acheminer les voyageurs de la ligne sur les mêmes dessertes.

Des pluies orageuses sont encore annoncées sur le département de la Haute-Loire à partir de la fin de la matinée. Mais elle ne devraient "pas atteindre la même intensité que celles de la veille".

Au total, les pompiers de la Haute-Loire, où plusieurs records de pluviométrie ont été battus, ont effectué 470 interventions depuis vendredi soir en raison de l'épisode météorologique.

Des évacuations par précaution

Cinquante communes situées dans le bassin du Puy-en-Velay ont été touchées et une trentaine de personnes, la plupart dans des campings, ont été évacuées au cours de la soirée par précaution.

Samedi matin, un seul cours d'eau du département, l'Allier brivadois, était maintenu en vigilance orange pour un "risque de crues".

"Le pic de crue est attendu pour samedi 12 heures. Les seuils de débordements pourraient être franchis en suivant en amont le long de l'Allier", a souligné vendredi soir la préfecture du Puy-de-Dôme dans un communiqué.

De leur côté, les préfectures de l'Allier et de la Saône-et-Loire ont alerté samedi sur les possibilités de crues sur plusieurs cours d'eau, et en particulier sur certains tronçons de la Loire.

Le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire restaient samedi matin les deux derniers département maintenus par Météo-France en vigilance orange pour un risque de crues.

P.S. avec AFP