BFM Business

Il n'y aura pas de hausse sur le prix du tabac l'an prochain

Michel Sapin a assuré que le gouvernement n'augmenterait pas la fiscalité du tabac

Michel Sapin a assuré que le gouvernement n'augmenterait pas la fiscalité du tabac - Sébastien Bozon - AFP

Le ministre des Finances Michel Sapin a indiqué ce jeudi 22 octobre que l'exécutif ne comptait pas hausser la fiscalité du tabac l'an prochain.

Le gouvernement ne prévoit pas d'augmentation des taxes sur le tabac et préfère se concentrer sur la question du paquet neutre pour lutter contre le tabagisme, a indiqué jeudi le ministre des Finances Michel Sapin.

"Aujourd'hui, le gouvernement ne prévoit pas d'augmentation des taxes sur le tabac", a-t-il déclaré sur LCP. Les cigarettiers ont cependant la faculté de revoir leurs prix à la hausse.

La députée PS, Michèle Delaunay, rapporteur du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016, souhaite pour sa part une hausse du prix du tabac sur trois ans pour aboutir à un paquet à 10 euros.

Paquet neutre

La ministre de la Santé "Marisol Touraine, ceux qui se battent pour éviter la progression du tabagisme, se battent en ce moment sur la question du paquet neutre, pour faire en sorte qu'on modifie les habitudes de consommation", a expliqué Michel Sapin.

"Jusqu'à ce présent, ça se faisait (...) par une hausse du prix, là c'est par une campagne, par des méthodes, qui sont des méthodes qui je le pense seront efficaces", a-t-il estimé. "Donc c'est très difficile de faire tout en même temps. On ne peut pas taper sur les deux tableaux en même temps", a-t-il ajouté.

Interrogé sur le rapport du député socialiste Frédéric Barbier sur l'avenir des buralistes, qui prévoit notamment d'augmenter sur trois ans leur commission aux dépens des industriels, le ministre des Finances a estimé que cela s'apparentait à une augmentation de taxe et donc rejeté cette idée.

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, avait souhaité mardi que les propositions de ce rapport soient mises en oeuvre "le plus rapidement possible". Les buralistes mèneront le 2 novembre une journée d'action nationale à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes pour protester contre le paquet neutre.

J.M. avec AFP