BFM Business

"French dressing": les Américains désormais libres de remanier la sauce vinaigrette

Les réglementations américaines encadraient depuis plusieurs décennies la recette de la vinaigrette.

Les réglementations américaines encadraient depuis plusieurs décennies la recette de la vinaigrette. - -

Les autorités états-uniennes ont révoqué les normes liées au respect de la recette traditionnelle française, déjà largement malmenée.

Aux Etats-Unis, la vinaigrette libérée. Les autorités fédérales américaines ont annoncé mercredi révoquer les normes règlementaires définissant la vinaigrette à la française, nommée là-bas "French Dressing". Cela élargit le champ des possibles pour assaisonner les salades consommées dans la première puissance mondiale.

"Ces normes sont dépassées", a justifié la Food and Drug Administration (FDA), l'agence qui régule les aliments aux Etats-Unis. Elle abonde dans le sens de l'Association for Dressings and Sauces, qui avait déposé auprès d'elle une "requête citoyenne". Cette organisation professionnelle, quasi centenaire, représente les grands producteurs américains de vinaigrettes, mayonnaises et autres sauces à condiments.

Plus grand-chose à voir avec la France

Depuis plus de 70 ans, la composition en ingrédients de la "French dressing" est strictement encadrée par les autorités fédérale. Afin de pouvoir afficher l'expression "French dressing" sur leur produit, les fabricants américains devaient jusqu'à présent y faire obligatoirement entrer une huile végétale et une base acide (vinaigre, citron ou citron vert).

Mais cet assaisonnement n'a en pratique plus grand chose à voir avec celui qui trône sur les tables dans l'Hexagone, puisqu'ils sont libres d'y ajouter des épices, du concentré de tomate et d'autres ingrédients. Résultat, la "French dressing" a pratiquement toujours une couleur orangée et présente souvent une texture onctueuse et un goût sucré.

Là où des palais français s'indignent d'une dérive irrespectueuse de la tradition culinaire, les amateurs outre-Atlantique célèbrent une créativité s'inscrivant dans une nécessaire évolution des goûts.

VG avec AFP