BFM Business

Finis les sodas dans les menus Burger King des petits Américains

Les enfants auront le choix entre du lait, du chocolat écrémé ou encore du jus de pomme.

Les enfants auront le choix entre du lait, du chocolat écrémé ou encore du jus de pomme. - Justin Sullivan - Getty Images - AFP

Le géant américain a, à l'instar de McDonald's, retiré les sodas de ses menus pour enfants. Une initiative qui satisfait les associations.

Ce n'est peut-être pas l'épisode qui marquera le plus le duel que se livrent Burger King et MacDonald's depuis plusieurs décennies.

Mais il montre combien le secteur se préoccupe de plus en plus des arguments sanitaires. Mardi 10 mars, Burger King a annoncé qu'il allait retirer les sodas de ses menus pour enfants aux Etats-Unis, emboîtant ainsi le pas à McDonald's. Le groupe entend promouvoir des choix plus équilibrés.

Ainsi, les enfants auront désormais le choix entre du lait, du chocolat écrémé ou un jus de pomme vantant ainsi "un choix nutritionnel équilibré". Ce changement a été mis en place à la mi-février, selon Burger King.

Les associations satisfaites

Le CSPI (Center for Science in the public interest), l'une des organisations qui se battent pour que l'industrie agroalimentaire américaine propose une nourriture plus saine, a applaudi l'initiative et appelé les propriétaires franchisés à suivre l'exemple de la maison mère.

"Les sodas et autres boissons sucrées provoquent le diabète, les caries dentaires, l'obésité et même les problèmes cardiaques et n'ont pas à prendre place dans les menus pour les petits", indique un communiqué.

L'association Momsrising, qui s'était également battue pour que les chaînes cessent de proposer des boissons sucrées aux enfants, s'est félicitée de la décision de Burger King en indiquant qu'il fallait que "davantage de restaurants fassent de même car les boissons sucrées ne promeuvent que les maladies cardiaques et le diabète de type 2".

L'obésité, dont la trop forte consommation de sucre est considérée comme largement responsable, est un fléau de santé publique aux Etats-Unis où deux adultes sur trois et un enfant sur trois sont obèses ou en surpoids.

La chaîne très populaire Wendy's aux Etats-Unis avait annoncé une décision similaire en janvier et McDonald's en 2013. L'OMS (Organisation mondiale de la santé) a appelé en début de mois à réduire la ration de sucres rapides à un maximum de 10% de l'apport énergétique quotidien, soit 50 grammes de sucre par jour chez un adulte (12 cuillerées à café de sucre). Les Américains en moyenne en consomment entre 22 et 30 cuillerées, selon l'American Heart Association.

J.M. avec AFP