BFM Business

Face à Cyril Hanouna, le patron de Skyline Airways peine à convaincre

Ryan Squaratti était hier soir l'invité de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste

Ryan Squaratti était hier soir l'invité de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste - Capture d'écran C8

La "prétendue compagnie aérienne", selon les mots de Cyril Hanouna était invitée hier sur le plateau de Touche pas à mon poste pour se défendre. Selon son patron, la compagnie existe bel et bien et des passagers vont s'envoler dans les prochaines semaines.

"Une prétendue compagnie aérienne", c’est ainsi que l’animateur Cyril Hanouna a présenté Skyline Airways, avec qui son émission est en partenariat depuis septembre. Invité hier de l’émission Touche pas à mon poste, Ryan Squaratti qui se dit "pdg" de l’entreprise a dû répondre aux questions de Cyril Hanouna, afin de faire "la vérité sur cette affaire". L'entreprise, immatriculée à Lyon, qui se présente comme une compagnie aérienne est en effet dans le viseur des autorités, car elle n'a pas d'avion et est inconnue des aéroports français.

Durant une trentaine de minutes, il a donc pu s’exprimer et répondre aux questions de Lionel Stan, le directeur général de H2O, producteur de TPMP, et de Bernard Sabbah spécialiste du tourisme pour RTL. 

L’animateur a d’abord voulu rassurer "toutes les personnes qui ont gagné un voyage chez nous, on les fera partir". TPMP avait notamment fait gagner des voyages en Grèce et au Maroc à des spectateurs de l’émission à la fin du mois de septembre, avec Skyline Airways. Il s’est dit néanmoins inquiets "d'avoir pu tromper des personnes qui se sont fait arnaquer".

En plateau, Ryan Squaratti, 23 ans s’est défendu de toute arnaque, mais des éléments troubles persistent autour de son activité et de son business model comme l'ont d'ailleurs fait remarquer en plateau, Cyril Hanouna et son équipe: 

Skyline Airways est-elle une compagnie aérienne?

Pour Ryan Squaratti la réponse est oui, tout est "légal, nos avocats ont vérifié", même s'il l’avoue "pour la DGAC, non". La direction générale de l’aviation civile avait en effet indiqué vendredi 27 septembre, que l’entreprise n’était pas une compagnie aérienne française.

Skyline Airways avait indiqué la semaine dernière être également enregistrée pour cette activité en Irlande. Problème, nulle trace non plus dans les registres irlandais de cette société. Sur le plateau de TPMP, son patron a donc dégainé une nouvelle explication en précisant "que l’enregistrement était en cours". 

Skyline Airways a-t-elle déjà fait voler des avions?

Comme nous l’écrivions vendredi, la société nous a indiqué avoir réalisé son premier vol "il y a un mois", sans toutefois pouvoir nous en apporter la preuve. Rétropédalage sur le plateau de TPMP hier soir, où Ryan Squaratti avoue ne jamais avoir fait voler un seul avion sous les couleurs de Skyline Airways.

Un sacrée nouvelle, alors qu'il faut également noter que sur son compte Instagram, l’entreprise se vante pourtant de réaliser des "vols complets" depuis plusieurs semaines et présente en vidéo des passagers embarquant dans ses avions

Des "erreurs de communication"

Comme nous vous l'expliquions, Skyline Airways a notamment eu recours au logiciel de retouche d'images Photoshop pour afficher sur son site et ses réseaux sociaux des avions aux couleurs de la compagnie. L'entreprise nous avait avoué vendredi avoir utilisé des photographies d'avions d'Air Berlin, compagnie ayant fait faillite, pour y apposer son logo. Une entourloupe repérée sur les réseaux sociaux par des spécialistes de l'aviation:

Skyline Airways affichait également sur son site des vols qui n'ont jamais existé "pour des raisons marketing". A la question des chroniqueurs de l’émission TPMP de savoir s’il ne s’agissait pas de publicité mensongère, le patron a répondu, serein :"chacun le voit comme il veut", mais pour lui, il s'agit plutôt "d'erreurs de communication". A la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) de trancher. 

Y-a-t-il eu des passagers arnaqués?

Selon H2O production, personne n’aurait été arnaqué, puisque les vols n’ont pas encore eu lieu. Seul un acheteur, Rachid, s’est manifesté auprès de TPMP. Nous avons pu échanger avec lui. Il explique avoir acheté un vol pour New York, avec un décollage prévu le 20 octobre et aurait reçu, après plusieurs relances, un lien vers un PDF de réservation. Mais pour le moment aucun billet, indiquant clairement le numéro de vol de l’appareil sur lequel il doit voyager. Echaudé par la polémique autour de l’entreprise, cet acheteur a d’ailleurs pris depuis d’autres dispositions pour son voyage, espère obtenir un remboursement et a déposé une plainte.

Des investisseurs et une levée de fonds?

Skyline Airways a indiqué hier sur le plateau avoir les moyens d’affréter des appareils, grâce à des investisseurs, inconnus, et une levée de fonds, dont le montant n’a pas du tout été précisé.

Que vend donc Skyline Airways?

Selon son patron, l’entreprise vend donc des billets d’avions. Si le vol est plein à plus de 70%, l’entreprise affrète alors un avion, en location, et réalise le vol. Si ce taux de remplissage n’est pas atteint, aucun avion ne décolle. 

L’entrepreneur s’est engagé hier sur le plateau à acheter alors pour les passagers, des vols sur d'autres compagnies et à les dédommager de "600 euros". Des précisions utiles pour les éventuels acheteurs, surtout qu’elles n’étaient indiquées nulle part sur le site de l'entreprise...

Anne-Katell Mousset