BFM Business

Elisabeth Borne: ce sont bien aux commerçants "de vérifier le pass sanitaire, ce n'est pas compliqué"

Sur LCI, la ministre du Travail annonce que des contrôles de la police auront lieu pour vérifier que les patrons d'établissements appliquent les règles.

Pour inciter les Français à se faire vacciner, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi l'élargissement du pass sanitaire aux lieux culturels, bars et restaurants (terrasses comprises).

Sur LCI, la ministre du Travail, Elisabeth Borne a confirmé que ce sont aux patrons de ces établissements de vérifier que leurs clients sont en possession du précieux sésame. "C'est bien à eux de vérifier l'application du pass sanitaire. Ce n'est pas compliqué, il y a des applications ", affirme-t-elle citant l'exemple des organisateurs d'événements.

"Sur les terrasses, il appartiendra aux restaurateurs de vérifier que les clients ont bien le pass sanitaire. Il faut que chacun comprenne que l'on n’a pas le choix", martèle-t-elle. 

La police effectuera des contrôles

"La police et les forces de l'ordre contrôleront la bonne application de ces dispositions", annonce par ailleurs la ministre.

Même rigueur pour les salariés des lieux concernés. Ils devront être vaccinés début août "après la promulgation de loi", explique Elisabeth Borne. "Ils ont donc quelques semaines pour le faire mais c'est une bonne nouvelle car cela évitera un risque de fermeture de ces lieux".

Quant aux salariés concernés par la vaccination obligatoire (soignants, pompiers...), la menace est claire. "On va prévoir dans la loi une disposition pour permettre une suspension du contrat de travail (donc du salaire, NDLR). La durée sera précisée dans le projet de loi mais cela pourra aller de 1 mois à 6 semaines", explique la ministre.

Si le salarié refuse de se faire vacciner, "une mise à pied de quelques jours" voire "un licenciement" pourraient être prononcée.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business