BFM Business

E-commerce: en Europe, "les seuls qui sont européens, c'est Amazon et Alibaba" (François Momboisse, Fevad)

Pour François Momboisse, président de la Fevad, l'américain Amazon et le chinois Alibaba sont aujourd'hui les seuls sites de commerce en ligne capables d'agir à l'échelle européenne.

François Momboisse, président de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), était l'invité de l'émission 12H L'Heure H sur BFM Business. Selon les derniers chiffres de la Fevad, les ventes sur Internet grimpent de près de 13% au deuxième trimestre en France, cumulant presque 25 millions d'euros, et atteignent 415 millions de transactions, pratiquement 20% de plus qu'il y a un an. Ces dernières ont été multipliées par plus de six en dix ans.

Le montant du panier moyen, avec 60 euros, est toujours en baisse – il était de 63 euros au second trimestre 2018 – mais le nombre moyen d'achats par client augmente de 13%. Selon la Fevad, "cette croissance est toujours portée par l’élargissement de l’offre qui se traduit par un fort développement du nombre de sites actifs au cours du trimestre", +18% d'une année à l'autre. Par ailleurs, "le secteur continue de bénéficier de l’arrivée de nouveaux cyber-acheteurs: 1,5 million de plus en un an", ajoute le syndicat du e-commerce.

"Des bases favorables aux consommateurs"

Faut-il craindre le poids croissant d'Amazon dans le commerce en ligne en France? Le géant californien "est un acteur qui est dominant, c'est vrai", estime François Momboisse sur le plateau de BFM Business, "mais qui est dominant sur des bases qui sont favorables aux consommateurs (…). C'est ce que répète Amazon tout le temps depuis qu'ils se sont créés: la gamme la plus large, les prix les plus bas, la livraison la plus rapide. Ça, c'est pour le consommateur (…). C'est dur pour (nos) adhérents de se battre contre Amazon, ça c'est clair", observe le président de la Fevad.

"Cdiscount, qui est le numéro 2 en France, vient de faire une alliance avec d'autres places de marché européennes dans d'autres pays. Mais le problème, ce n'est pas que sur le marché du e-commerce, c'est qu'en Europe les seuls qui sont vraiment européens, c'est les non-Européens. C'est Amazon et Alibaba. Il n'y a pas de sites (…) britanniques ou espagnols qui soient très forts en France. Inversement, les sites français ne sont pas très forts en Allemagne ou en Angleterre, etc. Le seul qui est partout, qui a des bases de données sur tous les clients dans vingt-huit pays, c'est Amazon, et maintenant Alibaba. Et ça c'est un problème", poursuit-il, notant tout de même le succès du site allemand Zalando.

J. B.