BFM Business

Grande distribution : Carrefour tente le commerce de gros avec Supeco

Entre le supermarché et le « cash & carry », cette marque déjà éprouvée dans d’autres pays européens, va faire ses débuts en France.

Supeco ? « Es super, es economico, es supereconomico. » Voilà pour l’étymologie, qui rappelle que cette sous-marque de Carrefour, qui sera bientôt lancée en France, a fait ses débuts en Espagne, en 2012. Le concept se veut hybride, comme l'explique le spécialiste du secteur Olivier Dauvers, sur son site internet : à la fois supermarché et cash & carry. C’est, peu ou prou, le concept de l’Allemand Metro qui ne concerne que les professionnels de la restauration.

Du commerce en gros, dans des entrepôts et des prix réduits. Voilà pour la recette. Dans les magasins Supeco, une petite originalité : deux prix différents, l’un pour les grandes quantités et l’autre pour l’achat à l’unité. Surtout, le référencement se veut limité pour réduire les frais. Pas plus de 2500 références (10 fois plus dans un supermarché classique). Quant au fonctionnement, il est réduit au minimal avec peu de personnel. Superco a aussi "simplifié les emballages, la présentation des produits, ainsi que l'éclairage, la décoration et le mobilier du magasin sans négliger la qualité des produits" expliquait Carrefour lors de l'inauguration d'un précédent magasin.

Le format a séduit au-delà de l’Espagne. Il existe désormais 41 Supeco européens : 23 magasins en Espagne, 15 en Roumanie, 2 en Pologne et 1 en Italie. En France, c’est dans le Nord, à Valenciennes et à Onnaing, que l’enseigne ferait ses premiers pas, en remplaçant des Carrefour Market à la rentrée.

Pascal Clouzard, Directeur Exécutif France de Carrefour et ex-DG du groupe en Espagne, est aux manettes pour tenter l’aventure qui a si bien réussi de l’autre côté des Pyrénées.

Le groupe viendrait alors directement concurrencer l’américain Costco, qui a ouvert en 2017 son premier magasin-entrepôt à Villebon-sur-Yvette, en Essonne. Le concept est similaire mais fonctionne avec un système d’adhésion pour bénéficier des 13 500 m² du magasin. La chaîne américaine, satisfaite de ce premier emplacement, imagine lancer une dizaine de nouveaux magasins dans les 10 ans à venir.

Carrefour a connu un bon premier semestre 2019 en croissance de 3,5% à 38,79 milliards d’euros. Avec son plan de transformation Carrefour 2022, le groupe a pris des décisions fortes, comme celle de quitter le marché chinois.https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/carrefour-bompard-exclut-d-autres-sorties-de-pays-1719205.html