BFM Business

Didier Guillaume: "il n’y a aucun problème jusqu’à juillet" de pénurie en rayon 

Didier Guillaume

Didier Guillaume - Alain JOCARD / AFP

Le ministre de l'Agriculture a affirmé ce mardi sur BFMTV que les supermarchés n'allaient connaître aucun problème de réapprovisionnement jusqu'au mois de juillet au moins. Au pire, on ne trouvera pas sa marque de pâtes préférée en rayon, a détaillé Didier Guillaume.

Si vous avez l’impression que dans les supermarchés, les rayons restent vides des jours entiers, c’est votre imagination qui vous joue des tours, à écouter le ministre de l’Agriculture, ce mardi sur BFMTV. Didier Guillaume l’affirme “les rayons vides sont réapprovisionnés”.

Le seul problème qui puisse éventuellement se poser, c’est que “vous ne trouviez pas votre marque habituelle de pâtes, vous aurez une marque concurrente, et vous n'aurez pas votre dimension de pâtes -excusez-moi de rentrer dans les détails- vous aurez une autres dimension”, précise le ministre.

Mais “il n’y aura pas de rupture”, martèle Didier Guillaume, qui en a lui-même obtenu l’assurance auprès des industriels et des coopératives agricoles. “Les agriculteurs sont actuellement en train de semer des céréales et du blé dur pour faire de l’approvisionnement dès juillet”

Didier Guillaume a donc appelé les Français à être "raisonnables". "Avoir un comportement citoyen, responsable, en allant chercher tous les deux trois jours seulement ce dont on a besoin, ça règle tous les problèmes. Mais “si nos compatriotes rentrent dans les supermarchés et ressortent avec des caddys pleins, avec 5 kilos de pâtes, 10 litres d’huile et 12 kilos de sucre, ça ne fonctionnera pas".

Le ministre appelle par ailleurs les Français à manger “du frais, du poisson, des fruits et légumes. Il n’y a pas que les pâtes”. A ce titre, le gouvernement a fait “"tout ce qu’il fallait" pour que les camions des primeurs et des poissonniers continuent de circuler.

Et même après le confinement, on pourra retourner faire ses courses tous les jours s'il le faut, prévient le ministre. "Les supermarchés, mais aussi les marchés, les halles, restent ouverts", mais il faut bien respecter les distances de sécurité de 1 mètre entre les gens, a rappelé Didier Guillaume.

Nina Godart