BFM Business

Des magasins de jouets retirent les armes factices des rayons

Seuls les jouets qui "ressemblent à s'y méprendre à de vraies armes" ont été retirés des rayons.

Seuls les jouets qui "ressemblent à s'y méprendre à de vraies armes" ont été retirés des rayons. - Mayela Lopez - AFP

L'ensemble des magasins Toys R Us a reçu pour consigne de retirer tous les jouets ressemblant à des armes des linéaires, afin qu'ils ne soient pas "sources de confusion".

A quelques semaines de Noël, certains vendeurs de jouets ont décidé de retirer les faux pistolets et fusils de leurs rayons. L'ensemble des directeurs de magasins Toys R Us ont ainsi reçu pour consigne d'enlever des linéaires 23 références d'armes factices, pistolets ou fusil d'assaut en plastique. Une information donnée par France Info, que nous a confirmé la porte-parole du groupe ce vendredi. Une consigne donnée lundi, trois jours après les attentats meurtriers qui ont endeuillé Paris.

N'y voyez pas une victoire de ceux qui accusent ces jeux de banaliser la violence et la guerre auprès des enfants. Toys "R" Us semble surtout vouloir empêcher que des adultes les utilisent. Le groupe parle d'une "décision logique, de bonne augure", qui vise à éviter "tout malentendu, source de confusion pour les forces de l'ordre dans ce contexte sécuritaire particulier", explique la porte-parole.

Les pistolets multicolores restent en rayon 

Ainsi, seuls les gadgets qui "ressemblent à s'y méprendre" à des armes à feu sont visés. Sur le site internet, il est également impossible de les commander. Les pistolets multicolores, eux, restent en rayons.

L'entreprise a pris cette décision de son propre chef. La mesure ne correspond à aucune demande expresse des autorités. D'ailleurs, les concurrents de la marque n'ont jusqu'à présent pas engagé de telle démarche. La Grande Récré nous a par exemple indiqué que les pistolets qu'elle dispose de très peu de jouets de ce type, et que ceux qu'elle vend ne "ressemblent ni de près ni de loin à des revolvers ou des kalachnikovs". Ils sont "de couleurs, ne lancent que des flèches", affirme le groupe. Il n'est donc pas envisagé de les faire disparaître des rayons.

N.G.