BFM Business

Des consignes à bagages nouvelle génération à portée d’application

Les visites touristiques sont quand même plus agréables sans bagage à faire suivre.

Les visites touristiques sont quand même plus agréables sans bagage à faire suivre. - AFP- Fred Dufour

"Des plateformes mobiles récemment lancées permettent de déposer des bagages pour quelques heures chez un commerçant ou un particulier."

Aller s’embrasser devant la tour Eiffel ou grimper sur la butte Montmartre encombré de ses bagages, ce n’est pas pratique. Mais on sait rarement où trouver une consigne, à l’exception de celles des gares et aéroports.

Partant de ce constat, quelques startuppeurs ont monté leur business. City-Locker, par exemple, loue des casiers à proximité des zones touristiques parisiennes. Elle compte pour l’instant quatre consignes dans la capitale: près de l’Opéra Garnier, près de Notre-Dame de Paris, près du Musée des Arts et métiers et près de la Gare de l’Est. Les locaux sont sécurisés grâce à des caméras et à des codes.

Paiement via l'application

Son créateur, Jean-François Foncin, n’a même pas besoin de se rendre dans chaque local tous les soirs comme pour une laverie, car le paiement se fait directement via l’application mobile. Pour les touristes ou les franciliens désireux de faire du shopping les mains libres, il n’y a donc pas besoin d’avoir de la monnaie. Cela coûte entre 11 et 16 euros la journée.

Pour ceux qui préfèrent le contact humain, il existe des applications permettant d’aller déposer ses bagages chez un commerçant du quartier ou même chez un particulier, pour quelques heures ou quelques jours. 

"L’application fonctionne depuis le 23 mars. Nous l’avons testée sur Rouen où nous comptons 35 commerçants partenaires et nous débutons actuellement à Paris, où nous avons recruté une vingtaine de commerçants et hôtels", explique Aymar Muina, qui a créé Holibag en début d’année avec Hoda Zaghouani et Alexandre Plu. Il n’y a pas de volume ni de poids maximal, pour peu que cela reste un bagage de voyage ou un petit colis. La consigne peut être réservée jusqu’à 25 jours à l’avance, de quoi avoir l’esprit tranquille pour les plus stressés!

Ventes additionnelles

Le service coûte entre 4 euros (pour 4 heures) et 60 euros (pour 5 jours). Les commerçants ayant un peu de place pour stocker les bagages bénéficient ainsi d’un flux de clients potentiels supplémentaires. Cela génère parfois des ventes additionnelles. En échange, Holibag prélève une commission de 25 à 30% sur le montant des réservations. "Nous avons 5 boulangeries Paul partenaires à Rouen et nous sommes en discussion avec le loueur de voitures Ucar ainsi que de petits franchisés d’une chaîne de bagels à Paris", décrit Aymar Muina. La start-up souhaite pour l’instant se concentrer sur la capitale, et espère avoir une trentaine de commerçants partenaires dans la ville d’ici au début de l’Euro de football.

En début d’année, Matthieu Ballester et Samir Senouci ont lancé un autre service de consigne nouvelle génération, baptisé Nannybag. Cette fois, les bagages peuvent non seulement être déposés chez des petits commerçants, des hôtels, mais également chez des particuliers. Il en coûte entre 4 euros (les 4 heures) et 10 euros (la journée). Les voyageurs peuvent réserver en ligne et peuvent acheter de petits services supplémentaires: le petit déjeuner dans un hôtel, prendre une douche chez l’habitant ou bénéficier de ristournes dans les magasins. Nannybag est essentiellement implanté à Paris, Toulouse et Bordeaux.

Autant d'initiatives qui pourraient ringardiser les consignes traditionnelles des gares, parfois difficiles à dénicher et toujours impossibles à réserver à l’avance.

Adeline Raynal