BFM Business

De grands investisseurs ne veulent plus d'antibiotiques dans la viande

Les investisseurs ont adressé une lettre pour demander à une dizaine de grandes chaînes de restauration industrielle de s'engager.

Les investisseurs ont adressé une lettre pour demander à une dizaine de grandes chaînes de restauration industrielle de s'engager. - Denis Charlet-AFP

"Cinquante investisseurs gérant 1.200 milliards d'euros d'actifs font pression sur des chaînes de restauration telles que McDonalds et Domino's Pizza pour qu'elles ne servent plus de viande contenant des antibiotiques. "

De puissants groupes financiers prennent position en faveur d'une alimentation carnée débarrassée d'antibiotiques. Une cinquantaine d'investisseurs institutionnels gérant un total de 1.000 milliards de livres (1.200 milliards d'euros) ont écrit dans ce sens à dix grands groupes de restauration américains et britanniques, selon Reuters. Ces fonds leur demandent de s'engager, sans délai, à ce que la viande servie dans leurs établissements ne soit plus traitée aux antibiotiques. Cette lettre, datée du 15 mars 2016, a été adressée notamment à McDonald's, Domino's Pizza et Wendy's.

Parmi les 54 grands actionnaires signataires de l'appel figurent des assureurs comme Aviva Investors ou encore Boston Common Asset Management. Cette initiative fait suite à des mises en garde de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La dernière, datée de 2015, estime que de nombreuses infections ne pourront plus être soignées en raison d'un recours trop fréquent aux antibiotiques. 

McDonald's prétend contrôler l'utilisation d'antibiotiques sur la viande de poulet

"Le monde change, la réglementation concernant l'utilisation des antibiotiques va être renforcée, tandis que l'élevage intensif a de moins en moins la faveur des consommateurs. En tant qu'investisseurs responsables, nous voulons protéger à la fois la santé humaine et la valeur pour l'actionnaire", commente Jeremy Coller, responsable des investissements chez Coller Capital.

Une porte-parole du groupe Domino's Pizza Group a déclaré, selon Reuters, que les fournisseurs de la société n'utilisaient les antibiotiques qu'en cas de nécessité pour soigner des maladies, sous la surveillance d'un vétérinaire et que les antibiotiques n'étaient pas utilisés à titre préventif pour accélérer la croissance du bétail.

Dans une réponse datée du 24 mars 2016, la chaîne JD Wetherspoon indique que les substances favorisant la croissance, dont les antibiotiques, sont déjà interdites à travers toute sa chaîne. De son côté, McDonald's aurait déclaré "surveiller, contrôler et réduire l'utilisation d'antibiotiques sur les poulets dans sa chaîne d'approvisionnement en s'engageant à ce que les antibiotiques critiques pour l'homme ne soient plus utilisés d'ici 2018", selon le Financial Times.

F.Bergé