BFM Business

Danone "offensé" par les propos d'un ministre russe

Danone demande au ministre russe de l'Agriculture Nikolai Fedorov, une "rétractation publique"

Danone demande au ministre russe de l'Agriculture Nikolai Fedorov, une "rétractation publique" - Charly Triballeau - AFP

Le géant français de l'agroalimentaire a répondu, ce dimanche 30 novembre, aux propos du ministre russe de l'Agriculture qui s'en était pris à la qualité de ses produits laitiers. Se disant "indigné" par ces déclarations, il demande une "rétractation publique" à l'homme politique.

Excédé, Danone riposte. Le géant français de l'agroalimentaire a réagi avec vigueur à des propos jugés "calamiteux" du ministre russe de l'Agriculture, Nikolai Fedorov.

Ce dernier a reproché à l'entreprise française de dénaturer ses produits avec des ingrédients bon marché.

Dans un communiqué, Danone a répondu au ministre russe, Nikolai Fedorov, qui s'en est plus précisément pris à la qualité des produits laitiers fabriqués par des "multinationales", faisant référence aux géants Danone et à Wimm-Bill Dann, contrôlé par le groupe américain PepsiCo.

"Une calomnie"

"Nous, Danone Russie et l'ensemble du personnel, sommes profondément offensés par cette déclaration", a déclaré Danone, un investisseur de poids en Russie, dans le texte publié tard le 29 novembre sur son site internet russe.

"Nous ne sommes pas seulement indignés par de tels propos de la part d'un officiel, mais les voyons comme une calomnie portant atteinte à notre réputation tant en Russie que dans tout le monde", poursuit le texte rédigé par le groupe français.

Vendredi, le ministre russe de l'Agriculture avait déclaré que les grands producteurs internationaux "achètent du lait bon marché, ajoutent de l'huile de palme et le transforment en 'produits laitiers'", nous trompant tous".

"Il ne reste que 10 à 20% de lait dans ces produits laitiers, le reste c'est de l'huile végétale", avait assuré Nikolai Fedorov lors de la visite d'une laiterie dans la ville de Omsk, en Sibérie, selon l'agence Interfax.

Les "milliards de roubles" versés par Danone

Il a aussi demandé aux gouverneurs régionaux de garder un oeil sur les activités des grands fabricants de produits laitiers et de "ne pas les laisser 'écrémer' la matière première bon marché produite par nos pauvres paysans".

Rappelant qu'il verse "des milliards de roubles de taxes au budget de la fédération de la Russie", le groupe Danone a demandé "une rétractation publique de ces fausses informations qui (le) calomnient".

Danone a rappelé produire en Russie depuis plus de 20 ans et disposer de 20 usines qui font travailler plus de 12.000 salariés. La Russie a imposé un embargo sur l'importation de la plupart des produits occidentaux, incluant les produits laitiers, en réponse aux sanctions que les Occidentaux lui ont imposé à cause de son attitude dans la crise ukrainienne.

J.M. avec AFP